Maître absolu de la terre battue, Rafael Nadal continue sa belle épopée parisienne en remportant son onzième Roland Garros. Opposé cette année à Dominic Thiem, l’Espagnol n’a pas cédé face à celui qu’on appelle son “héritier”.


Rafael Nadal aura tenu son rang, très peu inquiété sur toute la quinzaine, l’Espagnol a de nouveau terrassé tous ses adversaires cette année sur la terre battue de Roland Garros. Désormais avec 17 titres du Grand Chelem, le Majorquin alourdit encore un peu plus son palmarès et assure sa place de numéro un mondial à l’ATP.

Aujourd’hui, face à Dominic Thiem, Nadal n’aura pas cédé le trône à son héritier. Malgré son envie et sa combativité, l’Autrichien n’a pas tenu la cadence infernale du numéro un mondial. Auteur d’un super début de match, Thiem se montre à la hauteur avant de fatalement craquer sur son dernier jeu de service en commettant 4 fautes directes de suite. Après la perte de ce premier set, l’histoire est presque déjà écrite. En effet, avec le premier acte en poche, Nadal n’a jamais perdu à Roland Garros. Par la suite, l’Espagnol poursuivra son match avec brio en faisant craquer Dominic Thiem de plus en plus. Une légère alerte se fera sentir en milieu de troisième manche à cause d’un bandage au poignet un peu trop serré, mais néanmoins, surprise il n’y aura pas et Nadal maîtrise sa fin de match pour s’imposer une nouvelle fois en trois manches (6-4 ; 6-3 ; 6-1).

La série continue et sur les six derniers tournois du Grand Chelem, trois ont été remportés par Nadal quand les trois autres ont été remportés par son éternel rival Roger Federer. Du côté de Dominic Thiem, l’Autrichien peut être fier de lui en ayant atteint sa première finale en majeur. Toutefois, il est tombé sur un roc qui a laissé parler son émotion au moment de la remise du trophée. Et en français, l’Espagnol a remercié le public et son équipe pour tout le travail accompli depuis des années.