Après la chute de plusieurs favoris (Espagne, Allemagne ou encore Argentine), le Brésil se savait attendu cet après-midi en huitième de finale contre le Mexique.

@ Fabrice COFFRINI / AFP

La malédiction mexicaine en phase finale de Coupe du Monde se poursuit. Ils ont pourtant tout tenté, en vain. Le “Tri” a joué haut, très haut. Et le Brésil en a profité pour ouvrir la marque par l’intermédiaire de Neymar, pour son deuxième but de la compétition, sur un bon service de Willian (1-0, 51′).

Si Ochoa, le gardien mexicain, a encore sorti un énorme match, il n’a rien pu faire en fin de rencontre sur le but synonyme de qualification de Roberto Firmino (2-0, 88′). Le Brésil était trop fort, défensivement impeccable, le talent en attaque a fait la différence. Les coéquipiers de Thiago Silva rencontreront en quart de finale la Belgique ou le Japon.