Il ne manquait que Wimbledon à Gaël Monfils pour faire le Grand Chelem des huitièmes de finale. Opposé à Sam Querrey, le Français a réalisé un très gros match pour sortir le demi-finaliste de l’an passé.


Alors que la France s’est qualifiée en demi-finale de Coupe du Monde, un Français a brillé sur les courts de Wimbledon. Gaël Monfils qui n’avait jamais vraiment étincelé sur gazon auparavant a réussi l’exploit de sortir Sam Querrey (quart de finaliste en 2016 et demi-finaliste l’an passé) en quatre manches (5-7 ; 6-4 ; 6-4 ; 6-2). Dans un début de match très serré, le Français loupe le coche en fin de première manche avec un vilain jeu de service à 6-5 qui offre le break et ainsi le set à l’Américain. Néanmoins, la suite de son match est extrêmement propre pour “La Monf'”. Malgré une petite frayeur au début du deuxième set après une chute, le Français n’a pas tremblé pour prendre le service de son adversaire. Efficace sur ses mises en jeu et agressif en retour de service, Monfils prend le large face à Querrey dans le troisième set en effectuant le break d’un splendide passing de coup droit. Un break d’entrée dans la quatrième manche lui permet de respirer un peu mieux et d’entrevoir de plus en plus la qualification. Et sur ace, le Français conclut pour ainsi réussir ce fameux Grand Chelem des huitièmes. Il retrouvera à ce stade de la compétition le Sud Africain Kevin Anderson.

Bourreau de Djokovic et de Murray ces deux dernières années, Sam Querrey va sortir du top 20 à l’ATP. En revanche pour Monfils, c’est une véritable satisfaction après un début de saison assez compliqué et après de longues galères sur cette surface verte.