2,01 m, 145 kg : ce sont les mensurations XXL du nouveau pivot choralien. Ferdinand Prénom sera le maître de la raquette roannaise la saison prochaine aux côtés d’Alexis Tanghe mais quoi de mieux qu’un petit zoom sur ce personnage atypique.


Né à Paris le 11 janvier 1991, Ferdinand Prénom découvre le basket à l’âge de 12 ans avec un ami. Il développe alors un intérêt pour la balle orange et ce sport va très vite devenir sa passion. Déjà très grand pour son âge, le jeune Ferdinand fait ses gammes dans le club de Championnet Sport (18e arrondissement de Paris) avant d’intégrer le pôle Ile-de-France de Châtenay-Malabry. En 2006, il partira pour la Bourgogne afin de progresser au centre de formation de la JDA. Travailleur acharné et efficace sous le cercle,”Ferdi” signe son premier contrat professionnel deux ans plus tard avec Dijon. Il va découvrir la ProA avec un certain… Alexis Tanghe. Il grignote du temps de jeu sous les ordres du coach suisse Randoald Dessarzin mais prendra de la confiance en 2009-2010 lorsque le finlandais Henrik Dettmann lui laissera un peu plus de champ sur le parquet (8 matchs, 9 minutes de moyenne, 1.8 points, 2.4 rebonds, 3.4 d’évaluation).

Dijon, premier club de Ferdinand Prénom. Il entretient une histoire particulière avec le club bourguignon.

A l’été 2010, il est alors appelé en Equipe de France U20 pour disputer le Championnat d‘Europe à Zadar (Croatie). Aux côtés d’Andrew Albicy, Paul Lacombe, Nicolas Lang ou encore Jonathan Rousselle, il devient champion d’Europe U20. Une médaille d’or qu’il partagera également avec Alexis Tanghe et Alexandre Gavrilovic (pivot Chorale de 2015 à 2017).

Les Bleuets bronzés en Italie ! Ferdinand Prénom porte le numéro 14 et se dresse aux côtés de Léo Westermann (n°9) et Evan Fournier (n°10)

En 2011, alors qu’il a connu une descente en ProB avec Dijon, Ferdinand Prénom termine 3e du championnat d’Europe U20 aux côtés de Léo Westermann, Rudy Gobert, Axel Toupane, Joffrey Lauvergne, Evan Fournier ou encore Théo Léon (ex meneur de la Chorale en 2015-2016).

Nouvelles couleurs, nouveau statut et explosion du phénomène Prénom !

Après 5 années en Côte d’Or et parce que Dijon sentait que le garçon avait les mains pétries de talent, il s’engage avec les Sharks d’Antibes pour l’exercice 2011-2012. Sous les ordres de Julien Espinosa, “Ferdidoux” se fait un prénom. Il jouera 33 matchs, inscrira 10 points de moyenne, prendra 5.1 rebonds et terminera la saison avec un beau 12.5 d’évaluation en 19 minutes sur les parquets de ProB. Il fera même 9 fois son apparition dans le 5 de départ des Sharks. Ces performances dans le Sud poussent la JDA à récupérer sa pépite pour trois saisons en ProA. Il deviendra alors un joueur respecté dans les salles du championnat de France avec des statistiques intéressantes pour un joueur de 24 ans.

Nouveau défi dans le Nord pour Ferdinand Prénom et une saison réussie !

C’est alors le moment qu’il choisit pour se relancer en ProB à Boulogne-sur-Mer et ses performances dans l’antichambre du basket français seront de taille : 12.8 points, 5.9 rebonds, 2.3 passes, 16.9 d’évaluation en 26 minutes.

Ces services au SOMB prendront fin à l’été 2016 lorsque Hyères-Toulon l’attire dans son roster. Ferdinand Prénom évoluera deux saisons sous les couleurs du HTV dont une aux côtés du jeune roannais Timothé Vergiat et restera dans ses standards.

Ferdinand Prénom (n°16 en l’air), gologoth toujours efficace !

Ce grand costaud qui ne rêve pas de NBA mais plutôt d’Euroleague a rejoint l’OLB en fin de saison dernière pour tenter d’aider Orléans pour les playoffs d’accession en Jeep Elite. En seulement 3 matchs, il a su apporter son expérience avec 13 points, 4.3 rebonds, 1.7 passes et 16 d’évaluation en 22.7 minutes de moyenne sans pour autant réussir à hisser l’OLB en finale.

Puissant, physique et très adroit sous le panier, Prénom est un pur pivot qui devrait faire de nouveau des ravages en Pro B. C’est en tout cas ce qu’espèrent les dirigeants et le staff choralien. Après un passage à la Glacière au Coteau lors de la préparation de pré-saison, il fera ses premiers pas sur le parquet flambant neuf de la Halle André-Vacheresse le vendredi 21 septembre contre Vichy-Clermont pour la première journée de Leaders Cup ProB.