L’affiche ne pouvait guère être plus belle. Pour la quatrième fois, Novak Djokovic et Roger Federer vont se retrouver en finale de Cincinnati pour un match à fort enjeu.


Novak Djokovic et Roger Federer se sont déjà joués à 45 reprises. Ce soir, à 22h (heure française), les deux hommes vont rentrer sur le court pour disputer un nouveau duel dont eux seul ont le secret. En effet, les deux hommes, habitués à des confrontations endiablées dans le passé, ne se sont plus joués depuis janvier 2016… une éternité. Sur ces 31 derniers mois, beaucoup de choses se sont passées pour les deux protagonistes. Tous les deux redescendus dans les profondeurs du classement à cause de blessures (Fin 2016 pour Federer, fin 2017 pour Djokovic), ils ont réussi leur rédemption pour enfin retrouver leur meilleur niveau. Et c’est donc à Cincinnati que cela va se faire. Pour tout fan de tennis, une confrontation entre Djokovic et Federer est un pur plaisir, l’opposition de style, la rivalité, le palmarès de ces deux champions en font un match à part. Mais aujourd’hui, l’enjeu est plus fort que simplement dominer l’autre. Roger Federer, invaincu en finale de Cincinnati (7 victoires), va tenter de glaner son 99ème titre en carrière ainsi que son 28ème Masters 1000. Egalement, en cas de victoire, le Suisse reviendrait à 23-23 dans les duels face à son rival. Pour le Serbe, l’enjeu est de réussir à enfin gagner le seul Masters 1000 qui lui manque. Ayant triomphé sur les huit autres, seul Cincinnati manque au palmarès de “Nole” et cela malgré cinq finales dans l’Ohio. Aujourd’hui, trois ans après sa dernière finale à “Cincy”(face à Federer), le Serbe va de nouveau tenter de réaliser le “Golden Masters” et ainsi devenir le premier joueur à remporter tous les Masters 1000…

Avantage à qui ? 

Difficile à dire. Les stats ne sont pas en faveur de Novak Djokovic qui a toujours échoué en finale à Cincinnati et n’a même jamais réussi à empocher un set. En revanche, Federer y est lui invaincu. Le Suisse, n’ayant pas joué ces deux dernières années, n’a plus connu la défaite dans l’Ohio depuis 2013 et un quart de finale contre Nadal. Au service, l’homme aux vingt titres du Grand Chelem est redoutable, puisqu’il n’a plus concédé sa mise en jeu à Cincinnati depuis 2014.. soit 97 jeux de service. Néanmoins, en face, “Djoko” rayonne à la relance depuis le début de la semaine et le Serbe compte bien stopper cette incroyable série.