Depuis vendredi, la Laver Cup bat son plein. L’affrontement entre l’Europe et le reste du monde reste indécis après la journée d’hier. 


Alors que l’Europe avait débuté sa campagne en fanfare, les coéquipiers de Roger Federer ont vu la “TeamWorld” recoller au score hier soir. En effet, tout avait bien débuté pour les Européens qui ont remporté leurs trois premiers simples vendredi grâce aux victoires de Dimitrov sur Tiafoe, de Edmund sur Sock et de Goffin sur Schwartzman. Le double tant attendu, qui a vu Novak Djokovic et Roger Federer associés, a néanmoins été perdu face à Jack Sock et Kevin Anderson. Les victoires ne comptant qu’un point le vendredi, tout était encore jouable pour l’équipe de John McEnroe.

En effet, le samedi, chaque victoire vaut deux points et le dimanche trois points. Alors ce samedi, Alexander Zverev a creusé l’écart grâce à sa victoire sur John Isner à l’arrachée en sauvant balle de match. Ensuite, il est venu l’affiche du week-end. Le remake de la “finale” de l’an dernier entre Nick Kyrgios et Roger Federer. Alors que l’épisode 2017 avait proposé un spectacle et un suspense insoutenable, l’opus 2018 a été à sens unique avec une partition du maestro Suisse qui a effacé l’Australien en deux sets. Menant 7-1, l’Europe s’est alors construit un matelas confortable mais les matchs de “night session” ont permis à la TeamWorld de refaire son retard. Kévin Anderson a relancé son équipe en prenant le dessus sur Novak Djokovic pour la première fois depuis 2008.Enfin, pour le dernier match, Grigor Dimitrov et David Goffin, associés en double, ont cédé face à la paire habituée composée de Jack Sock et Nick Kyrgios.

Alors voilà, ce soir à Chicago, tout est encore à faire. L’Europe garde l’avantage (7-5) mais les victoires à trois points peuvent totalement relancer la compétition.

Programme de ce soir :