Au terme d’un match de plus de trois heures, Novak Djokovic renverse Juan Martin Del Potro en trois sets (6-3 ; 7-5 ; 6-3) pour s’adjuger son troisième titre à Flushing Meadows. Il rejoint désormais Pete Sampras au nombre de Grand Chelem avec 14 titres.


L’affiche avait tout pour plaire. Novak Djokovic, de retour au premier plan depuis quelques mois, retrouvait Juan Martin Del Potro qui jouait sa deuxième finale en majeur. Dans une ambiance électrique, les deux joueurs ont offert un beau spectacle au public mais c’est le Serbe qui s’est montré globalement plus fort et plus consistent. Dominant régulièrement les échanges, “Nole” a fait preuve d’une solidité incroyable du fond du court et d’une qualité de relance impressionnante pour mettre à mal l’Argentin. Malgré quelques légers moments de flottements, le Serbe a sorti une copie parfaite pour battre son ami et adversaire Argentin. Néanmoins, Del Potro a eu quelques occasions pour renverser la partie. Bien que sans solution dans le premier acte, la “Tour de Tandil” a su se ressaisir dans le deuxième set malgré une break de retard. Relançant le match et le suspense, le numéro trois mondial s’adjuge un débreak et s’offre trois occasions de prendre le large dans un jeu de 20 minutes et de 8 égalités qui sera finalement remporté par “Nole”. Allant jusqu’au tie-break pour conclure un set d’un très haut niveau, “DelPo” a eu l’occasion de mener 4-1 dans ce jeu décisif et de prendre les commandes. Mais quelques fautes en coup droit l’en ont empêché et ont quasiment scellé ses chances de victoire. Avec deux sets d’avance, Novak Djokovic était en contrôle. Toujours aussi efficace et infranchissable, le Serbe a néanmoins connu une légère frayeur au milieu du set. Toutefois, plus fort aujourd’hui, Novak Djokovic termine et conclut ce match sur un smash gagnant. C’est son deuxième titre en Grand Chelem cette année après Wimbledon. Cela lui permet de porter son total à 14 et donc ainsi d’égaler Pete Sampras. “Pete, je t’aime. Tu es mon idole” a dit Novak lors de la cérémonie. Ce titre le fait également passer à la troisième place mondiale et le relance totalement dans la course au trône pour la fin de l’année.

Du côté de Del Potro, en larmes à la fin du match, la défaite est dure à digérer. Après des années d’absence sur le circuit et quatre opérations au poignet, son parcours est juste incroyable. L’Argentin nourrit quelques regrets mais son mental de champion nous assure d’une chose, il fera tout pour regagner un tournoi du Grand Chelem.