Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix du Japon de Formule 1 ce dimanche matin. Mercedes a été la plus rapide sur chacune des séances avant de remporter cette course. Après une nouvelle erreur, Vettel encaisse encore 17 points à son rival Britannique. Ses chances de titre s’amenuisent désormais. 

Hamilton au dessus de Vettel

C’est assez clair, Lewis Hamilton maîtrise complètement son sujet. Auteur des meilleurs chronos dans chacune des séances d’essais libres, auteur de la pole position sur une lecture optimale des conditions de piste humide et vainqueur facilement. En remportant ce Grand Prix du Japon de Formule 1 Lewis Hamilton a écrit ce week-end le livre de la domination parfaite d’un Grand Prix. A l’inverse, Sebastian Vettel a enchaîné avec Ferrari les différentes erreurs possibles. Mauvais choix de composé de pneus en début de Q3 qui l’ont relégué au 9ème rang hier auquel s’ajoute une attaque trop impatiente sur la Red Bull de Max Verstappen en début de course auront fini de couler l’Allemand. Auteur d’un très bon départ le voyant rapidement 4ème, Vettel se sera précipité sur une relance après une période de safety-car pour essayer de déboiter Verstappen 3ème. Ce dernier ne s’est pas laissé impressionné et Vettel est parti en tête à queue, le renvoyant dernier en piste avec des dégâts sur sa Ferrari.

Vettel aura eu beau jeu de remonter le peloton, il doit se contenter d’une mauvaise 6ème place quand un podium était possible. Avec ce résultat, Vettel concède 67 points de retard sur Lewis Hamilton. Ses chances de titre sont quasiment nulles désormais si rien d’extraordinaire ne se passe pour Mercedes.

Honda, l’arrivée est encore loin

Toro Rosso comptait sur une évolution majeure du moteur Honda à domicile pour briller. Si les qualifications étaient satisfaisantes, la course a montré la réalité de l’étendue du travail a effectuer pour les Japonais. Les conditions humides de piste en qualifications ont permises à Toro Rosso de placer ses deux STR 13 en 6ème et 7ème position de grille. Mais avec une Ferrari, deux Force India et la Red Bull de Daniel Ricciardo, la tâche pour Pierre Gasly et Brendon Hartley par beau temps était trop compliquée malheureusement pour terminer dans les points. La référence Mercedes semble encore bien lointaine pour faire gagner Red Bull dès 2019.

Zéro pointé pour la Fia

La Fia qui se veut la garante de la sécurité en piste s’est complètement décrédibilisée aujourd’hui. Kevin Magnussen a encore accompli une manoeuvre de défense trop virile. Charles Leclerc qui tentait de dépasser le Danois en pleine ligne droite a été tassé par ce dernier. Magnussen d’expliquer indécemment qu’il a été percuté à l’arrière mais il est évident que Leclerc n’avait aucun intérêt a agir ainsi. La FIA n’a pas donné la pénalité logique qu’il aurait du recevoir. Ces manoeuvres sont très dangereuses mais le Danois bénéficie d’une immunité incompréhensible. Ce spectacle est ridicule. Quant à Verstappen, il a été trop faiblement pénalisé pour avoir tassé Raikkonen après avoir raté un freinage à la dernière chicane du circuit.

Classement final de la course :