C’était sensé être le week-end de Max Verstappen. Le pilote Néerlandais a dominé chacune des séances d’essais libres de ce Grand Prix, il avait une chance de devenir le plus jeune poleman de l’histoire de la F1 mais c’est Daniel Ricciardo, le malheureux Australien qui a abattu ses cartes et a décroché la palme. 

Daniel Ricciardo a su mettre à profit son expérience pour signer la pole position. Cela est une très bonne nouvelle pour l’Australien qui a rencontré beaucoup de problèmes techniques ces derniers week-end. Max Verstappen était souvent le plus rapide, voire favorisé par l’écurie Autrichienne dans le choix des réglages et la production d’améliorations du package de la voiture mais finalement, il doit concéder 26 millièmes sur son coéquipier. Au passage, avec un chrono en 1:14:759, il bat le précédent record du circuit de la piste établi par Sebastian Vettel l’an dernier en 1:16:488.

Derrière ce duel interne à l’écurie Red Bull, la lutte pour le titre mondial fait toujours rage. Vettel doit s’imposer impérativement s’il veut retarder l’échéance pour Hamilton. En effet, le Britannique de chez Mercedes n’a que cinq points à inscrire demain en course pour décrocher la couronne mondiale qui lui tend les bras. Ce soir, c’est Hamilton qui a remporté la première manche. Troisième, il devance Vettel 4ème. L’explication entre ces quatre pilotes sera tendue. 1,3 km les séparent du premier virage. Bottas et Raikkonen complètent le top 6.

Derrière ces six intouchables voitures, la bonne surprise est à mettre au crédit de Renault. Nico Hulkenberg et Carlos Sainz montent sur la 4ème ligne, soit les meilleurs des autres. Elles confirment leur bonne forme du moment ou elle a obtenu son meilleur résultat d’ensemble à Austin la semaine dernière en terminant 6ème et 7ème. Ce résultat est d’autant plus satisfaisant que leur rivaux pour la 4ème place du classement constructeur, Haas a échoué à se sortir de Q1. Grosjean et Magnussen sont à de très décevantes 16ème et 18ème place. A cela, il faut ajouter à Romain Grosjean une pénalité de trois place reçue à Austin pour avoir percuté Charles Leclerc. Il s’élancera donc du 19ème rang. La remontée vers les points risque d’être très difficile.

Les Français

Le cas de Romain Grosjean traité, le meilleur représentant francophone dirons-nous est Charles Leclerc, 9ème, pas satisfait de la dégradation de ses pneus Pirelli hyper tendres (bandes rose). Esteban Ocon devance Perez, son coéquipier Mexicain sur la 11ème place de grille. Quant à Pierre Gasly, crédité du 15ème temps de la séance, il clôturera la marche. Il a de nouveau changé des pièces de son moteur. Il écopera de 15 places de pénalité qui se traduisent automatiquement par la P20 sur la grille de ce Grand Prix du Mexique.

Le classement

Crédit photo : Nicolas Martinet