La saison arrive doucement à son terme, chez les amateurs comme les professionnels. Le CR4C n’échappe pas au jeu du mercato, et l’équipe s’active pour faire signer de nouveaux coureurs, et ainsi remplacer les départs déjà annoncés. On fait le point sur toutes les actus transferts.

Quatre arrivées

Le premier des quatre nouveaux Roannais a été annoncé dès fin septembre. Il s’agit de Louis Louvet, 21 ans. Jusqu’alors sociétaire du SCO Dijon, le coureur espoir a ainsi l’occasion de changer d’équipe DN1, en rejoignant les champions de France en titre. Cette saison, il a notamment remporté un chrono sur le Tour du Loiret (Elite Nationale), avec une 4e place au général. A l’aise en contre-la-montre, il avait également pris la 8e place des Championnats de France Espoirs de l’exercice. Louis Louvet apportera ainsi sa capacité à emmener du braquet au CR4C.

Louis Louvet. Crédit : SCO Dijon.

Le second, annoncé dans la foulée, est Simon Combes. Lui aussi espoir, mais âgé de 20 ans, il arrive du VC Unité Schwenheim, en DN2. Cette année, il a remporté le Championnat du Grand Est et le Chrono de Grostenquin (toutes catégories). Il a également pris la 4e place du Tour de la Mirabelle (Elite Nationale). Comme son futur coéquipier dijonnais, il développe des aptitudes intéressantes dans l’exercice du chrono. Un autre bon rouleur qui vient s’ajouter à l’effectif.

Simon Combes. Crédit : DirectVelo.

Cet après-midi, le CR4C a annoncé deux nouvelles recrues pour 2019. Premièrement, Fabien Rondeau, du VC Rouen 76 (DN1). Il a remporté cette année deux épreuves toutes catégories, à savoir le Critérium des Herbiers et Anjou Pays de la Loire espoirs. En élite nationale, il a décroché la 5e place du Tour de la Mirabelle. Un autre espoir de 21 ans qui possède un potentiel intéressant.

Fabien Rondeau. Crédit : Twitter du coureur.

L’autre annonce de la journée concerne Andrea Mifsud, qui arrive du VC La Pomme Marseille (DN3). A seulement 19 ans, il est déjà en phase de reconstruction puisqu’il a dû mettre sa carrière entre parenthèses après une grave blessure au genou. Celle-ci a provoqué une année blanche en 2017, au grimpeur qu’on classait déjà comme l’un des meilleurs juniors français à l’époque. Il a repris au printemps 2018, avec quelques places d’honneurs sur des Grands Prix toutes catégories : 3e sur Tourves-Elan Varois, 4e à Bras et Châteaudouble. S’il parvient à retrouver son niveau, cela pourrait bien être la belle histoire de la saison 2019 côté Roannais.

Andrea Mifsud. Crédit : DirectVelo.

… et quatre départs

Côté départs, les Roannais perdent gros. Déjà avec celui qu’on savait déjà parti dans le peloton professionnel. Le grand leader roannais, celui qui a survolé la saison amateur, Geoffrey Bouchard, a définitivement parachevé un contrat professionnel avec AG2R La Mondiale, où il y retrouvera Romain Bardet, lui aussi ancien Jaune et Bleu. A 26 ans, il va pouvoir réaliser son rêve de pro, après une année 2018 complètement folle, où il a décroché 11 victoires pour 20 podiums. Parmi elles le Tour d’Alsace (2.2), son titre de champion de France amateur, le Tour du Beaujolais ou le Tour de Moselle récemment (Elite Nationale). Entre autres…

Parmi les autres partants, il y a aussi Aurélien Lionnet, 24 ans, un autre homme fort de la saison chez les Roannais. Lui change simplement d’équipe, mais reste en DN1, à Bourg-en-Bresse. En 2018 il a décroché quatre victoires en Elite Nationale : le Tour du Loiret, Dijon-Auxonne-Dijon, le Tour du Pays Dunois et le Grand Prix de Saint-Etienne Loire. En 2019, Lionnet sera un adversaire des Roannais. Cela ne s’invente pas !

Handicapé par son genou en début de saison, Andrea Costa s’embarque dans un nouveau challenge, à l’échelon inférieur. Le coureur de 22 ans s’est engagé avec Charvieux-Chavagneux Isère, en DN2. Sa saison 2018 restera assez anecdotique en termes de résultats. Il a décroché une 8e place sur le Prix de Cuiseaux (toutes catégories), une 18e place de la Classic Jean-Patrick Dubuisson et la 23e place du Tour du Pays Roannais. Descendre d’un échelon lui permettra sans doute de se relancer.

Enfin, le dernier départ connu est celui de Pierre Terrasson. Et lui aussi a signé avec Charvieux-Chavagneux Isère. A 23 ans, il semble lui aussi avoir besoin d’un nouvel élan pour se relancer, après un début d’année où il a « mentalement pété un câble », comme il le confiait à DirectVelo. Cette année il a pris la 9e place du Tour du Charollais et la 10e de Le Poinçonnet-Limoges (Elite Nationale). En toutes catégories, il a signé deux 3e places, sur le prix de Chavannes-sur-Reyssouze et le Critérium de Briennon.

Pour le moment, quatre arrivées et quatre départs. La balance est à l’équilibre quantitativement parlant. A voir si elle le sera aussi qualitativement, même si on peut supposer d’autres mouvements au sein du CR4C Roanne d’ici l’hiver.