A l’aube de leur entrée en coupe d’Europe dès le week-end prochain, l’ASM et le LOU disputent la 7e journée de Top 14 ce samedi. L’occasion de revenir sur ce bon début de saison de la part des Auvergnats et Lyonnais.

  • ASM Clermont

Après la saison noire vécue l’an passée (9e en championnat, éliminé en quart de coupe d’Europe), les supporters attendaient une réaction de leur équipe. Les champions de France 2017 ont bien reçu le message. Renforcés par l’arrivée de plusieurs recrues ainsi que le retour des blessés, les Jaunards ont débuté le Top 14 de la meilleure des manières. Avec cinq victoires en six matchs dont quatre bonus, ils sont déjà leaders au classement devançant leur dauphin – le Stade Français – de cinq points. Une mise en orbite réussie grâce à quelques cartons contre Agen (67-23), le Racing 92 (17-40) ou encore le Stade Français (42-20). La courte défaite contre Bordeaux-Bègles (23-19) n’a pas empêché les Jaunes et Bleus de s’imposer à domicile dans le choc contre Toulon (28-8), la semaine suivante.

Avec 25 essais marqués (meilleure attaque du championnat), l’ASM est redevenue le rouleau compresseur qui faisait sa force l’année du titre (2016-2017). Surtout, la forteresse du Michelin semble de nouveau imprenable. La forme des arrières ainsi que la précision de leurs deux buteurs (Parra et Laidlaw) ne sont pas étrangers à ce succès. Enfin, le coach Franck Azéma a resserré les boulons et dispose de la quasi totalité de son effectif par rapport à la saison dernière. Pas inutile alors que les Clermontois vont débuter la coupe d’Europe dès le 13 octobre contre Northampton. Avant cela, l’ASM se déplace à La Rochelle ce week-end pour conforter sa place de leader du Top 14.

  • LOU

.

Les promesses entrevues l’an dernier (demi-finaliste du Top 14) devaient être confirmées par les joueurs du LOU. A l’issue des six  premières journées, les Lyonnais figurent à la 5e place du classement avec trois victoires, deux défaites et un nul. Une irrégularité qui s’est illustrée par un nul contre Toulouse (16-16) et deux succès à domicile contre Montpellier (55-13) et Grenoble (34-6) – préservant leur invincibilité au Matmut Stadium – mais avec deux défaites à Castres (19-16) et La Rochelle (30-13). Les joueurs du Rhône s’appuient tout d’abord sur une défense solide (meilleure du championnat avec 100 points encaissés) ainsi qu’un très bon buteur : Jonathan Wisniewski (63 points), arrivé de Toulon cet été en remplacement de Frédéric Michalak parti à la retraite.

Mais le plus dur commence pour les Rouges et Noirs. Ils vont disputer pour la première fois la grande coupe d’Europe dans une poule composée des Saracens, Glasgow Warriors et Cardiff Blues. De plus, les Rhodaniens vont affronter coup sur coup le Racing, Bordeaux Bègles, le Stade Français et Clermont en championnat. Un début d’automne loin d’être facile ! Le coach Pierre Mignoni va pouvoir ainsi jauger sa profondeur de banc et tester les limites de son équipe.

  • Les rendez-vous du week-end :

– samedi 6 octobre : La Rochelle – ASM (coup d’envoi à 14h45) et Racing 92 – LOU (coup d’envoi à 18h)

(Crédit photo : Francis Campagnoni/La Montagne Marc Galaor/LOU Rugby)