Catastrophique défensivement mais presque irréprochable devant, l’ASSE s’en sort très bien avec les 3 points lors de la réception d’Angers aux termes d’un match explosif (4-3).


L’Apache, symbole des Green Angels, a pu profiter du but salvateur de Romain Hamouma (Crédit photo : ASSE)

Le défenseur et attaquant croate récidive dans le Chaudron

Quarante cinq première minutes qui n’était pas sans rappeler l’ASSE de ce début d’année 2018 avec de l’envie et du rythme mais c’était sans compter des erreurs bêtes que les angevins ont rapidement fait regretter aux hommes de Jean-Louis Gasset. Si dans les 20 premières minutes les deux équipes se sont répondus coup pour coup, c’est Angers qui a ouvert le score par l’intermédiaire de Pavlovic suite à un corner mal renvoyé par la défense stéphanoise. Au milieu de tous, le défenseur et attaquant croate récidive dans le Chaudron après son autre ouverture du score lors de la saison précédente (24ème, 0-1). Mais si lors de cette dernière opposition il avait fallu attendre la deuxième période pour égaliser, Loïs Diony a préféré rapidement rassurer les siens d’un coup de tête imparable à bout portant (26ème, 1-1). Les Verts vont même reprendre l’avantage juste avant la mi-temps d’un nouveau coup de tête mais d’un autre buteur : Mathieu Debuchy (2-1, 45ème). Malheureusement, l’ASSE ne va pas se faciliter les choses.. Alors que le dernier ballon de cette période aurait pu être dégager en touche, Angers réussit à obtenir un dernier corner qui dans un premier va faire trembler la transversale d’un coup de canon de Bahoken, à nouveau mal repoussé, c’est Flavien Tait qui vient tromper Stéphane Ruffier sur un ballon légèrement dévié par Debuchy (45è+3, 2-2). Pour l’anecdote, Stéphane Moulin, l’entraineur angevin, n’a pas vu l’égalisation de son équipe car ce dernier était déjà sur le chemin du vestiaire afin de préparer sa causerie.

Une entrée 100% gagnante Hamouma qui fait totalement exploser le Chaudron

Une causerie qui a du faire tout de même son petit effet malgré le changement de situation puisque Angers revient avec de l’espoir dans cette deuxième période. Après avoir buté sur la transversale, Bahoken va buter sur Ruffier. Le portier stéphanois va ensuite réalise la bonne parade sur une frappe enroulée de Flavien Tait qui avait réussit à trouver un espace pour frapper au milieu d’une défense stéphanoise peu en forme comme souvent ces derniers mois.. Et c’est la paire Tait-Bahoken qui trouve une nouvelle fois la faille pour reprendre l’avantage, Tait trouve son coéquipier une splendide ouverture. Le second ne se fait pas prier pour marcher plus vite que Subotic et glisse parfaitement le ballon sous Ruffier (71ème, 2-3). Un autre qui ne se fait pas prier c’est Rémy Cabella, sur l’action entamée lors du coup d’envoi, le milieu stéphanois centre devant le but et c’est sur Vincent Manceau que le ballon va rebondir avant d’échouer dans le but de Ludovic Butelle (72ème, 3-3). Le Chaudron pousse mais Butelle est aux aguets notamment à 5 minutes du terme devant Romain Hamouma. Jean-Louis Gasset utilise son dernier changement pour faire rentrer Kévin Monnet-Paquet à la place de Debuchy dans l’espoir de faire céder le bloc angevin. La délivrance va néanmoins venir de Hamouma, l’ailier stéphanois va réussir à tromper Butelle sur une frappe contrée par le coude de Romain Thomas. Une entrée 100% gagnante du joueur stéphanois qui fait totalement exploser le Chaudron (89ème, 4-3).

Une victoire récupéré au bout du bout mais de nombreux points négatifs viennent ternir ce match somptueux. Si l’ASSE cherche à viser plus haut actuellement, il va falloir faire un choix capitale en défense. La paire Perrin – Subotic a, une nouvelle fois, était coupable de nombreuses erreurs qui auraient pu couter très cher à Gasset et son équipe. Il faudra réagir avec la manière lors des prochaines échéances qui sont la réception de Reims le week-end prochain puis le déplacement à Lyon après la trêve internationale.

Crédit photo : @ASSEofficiel


Pour suivre l’actu de l’ASSE, suivez UNIS-VERTS