Saint Etienne jouait hier soir le dernier match en retard des 16e de finale de la Coupe de la Ligue à Nîmes. Les hommes de Jean-Louis Gasset revenaient aux Stade des Costières avec des ambitions dans cette compétition où le club a du mal à performer depuis le titre en 2013.


Les Nîmois se montraient plus dominateurs lors de la première période mais sans parvenir à concrétiser les bonnes actions à l’image d’Alakouch (6e) qui manquait le cadre suite à un coup franc parfaitement tiré par Bobichon. Les Stéphanois étaient à la peine sur le plan offensif car hormis la retournée d’Arnaud Nordin, arrêtée par Paul Bernardoni (12e). Nordin et Deprès se procureront encore deux occasions intéressantes à la demie heure de jeu mais rien de transcendant à retenir de ce premier acte.

Malgré un gros pressing des « Croco », les coéquipiers de Romain Hamouma reprenaient le jeu à leur compte en début de seconde période avec une frappe dangereuse de l’intéressé à la 52e puis une tête de Nordin (63e). Umut Bozok relançait les Nîmois mais sans pour autant parvenir à tromper Stéphane Ruffier (73e). Les Verts s’efforçaient d’aller de l’avant mais Bernardoni assurait sur sa ligne… jusqu’à la 81e minute. Robert Beric restait à l’affût sur une frappe de Cabella repoussée et poussait le ballon au fond des filets d’un geste réflexe. Mais l’ASSE n’obtiendra pas de victoire si facile à Nîmes… Denis Bouanga, entré en jeu à la 73e, se montrait décisif à quelques secondes de la fin du temps réglementaire et envoyait les deux équipes aux tirs aux buts.

Savanier ne tremblait pas ce qui ne fut pas le cas de Khazri et de son coéquipier Bobichon… Alors que les gardiens ont chacun réalisé un arrêt et M’Vila trouvait la barre transversale. Les autres tireurs ne flanchaient pas. Nîmes éliminait ainsi l’ASSE (1-1, 4-2 TAB).