Alors que leurs homologues masculins affrontent l’Argentine ce soir, les Bleues ont réussi un exploit majuscule en bousculant les championnes du monde néo-zélandaises au Stade des Alpes de Grenoble (30-27).


Les Françaises débutaient idéalement la rencontre en cueillant à froid les Black Ferns avec un essai transformé de Julie Duval (7-0, 7e). Mais Stacey Waaka répliquait dans la foulée pour remettre les deux équipes à égalité (7-7, 14e). Mais remontées après leur défaite face à ces mêmes néo-zélandaises il y a une semaine, les filles de l’Equipe de France retournèrent dans l’en-but après une longue séquence de pilonnage (14-7, 27e). En infériorité numérique, les filles du pays du nuage blanc allaient craquer de nouveau face à l’incroyable chevauchée de Romane Ménager (19-7, 28e). A 15 contre 15, les Blacks recollèrent au score juste avant de rentrer aux vestiaires (19-14, 40e).

D’entrée de jeu, les Bleues remettaient du jeu et Caroline Drouin transperçait la défense noire pour inscrire le 4e essai tricolore (24-14, 45e). Mais les leaders du rugby féminin mondial ne se laissaient pas abattre et revenaient à égalité à 32 minutes du coup de sifflet final (24-24, 48e). “Les Affamées” montraient que leur surnom était toujours d’actualité et assuraient au pied. Les dernières minutes de la rencontre furent irrespirables mais la victoire n’en est que plus belle.