La Chorale, privée de Mathis Keita et Matt Carlino, n’a pas fait dans la dentelle et a remporté le choc de la 11e journée de ProB face à Orléans (82-69). Devant 4500 spectateurs survoltés, les hommes de Laurent Pluvy ont montré un état d’esprit irréprochable pour faire chavirer la Halle André-Vacheresse. 


Après une entame de jeu parfaite, Roanne a toujours eu les commandes du match dans le sillage d’un duo Jackson/Williams grandiose (24-14, 10e). Un apport défensif de Bryan Pamba mêlé à un match très satisfaisant de Thomas Ville à la mène assuraient un écart confortable à la pause (45-29, 20e). Orléans réagissait au retour des vestiaires par l’intermédiaire de Gaylor Curier (49-41, 26e). Après un petit passage à vide roannais, Ferdinand Prénom donnait le ton dans la raquette pour reprendre de l’air. L’euphorie allait alors s’emparer de la Halle Vacheresse et l’écart grimpait jusqu’à +20 pour les coéquipiers de David Jackson (69-49, 31e). L’OLB limitait la casse dans le dernier quart-temps mais Roanne avait déjà assuré l’essentiel : reprendre seul la tête de la ProB afin d’offrir le plus beau des Noël à leurs supporters. Mission brillamment accomplie pour la dernière de 2018.

Crédit photo : Georges Burellier / Le Pays Roannais