Ce lundi soir avait lieu le tirage au sort des 32èmes de finale de la mythique Coupe de France ! Il s’agit du dernier tableau sur lequel l’ASSE peut compter si l’on écarte le Championnat de France. Tirage chanceux, tirage heureux ? Les Verts héritent du petit poucet de la compétition.


Olympique Strasbourg – ASSE, rendez vous le week-end du 5/6 janvier ! (CP : ASSE)

C’est donc l’Olympique Strasbourg, tombeur d’Epinal (N2) au tour précédent et petit poucet de la compétition à ce stade, qui sera opposé aux hommes de Jean-Louis Gasset. Ce jeune club (créé en 1997 ndlr.) évolue actuellement en Régional 2 et occupe une place au milieu de tableau en championnat. Les strasbourgeois n’avaient jusqu’à présent jamais dépassé le 4ème tour de la Coupe de France et n’ont pas caché leur joie lors de l’annonce de leur adversaire d’un match. Mais si le match devrait en toute logique se dérouler dans leur enceinte habituelle, pourquoi ne pas rêver grand et évoluer à la Meinau dans l’enceinte du Racing Club de Strasbourg afin de rassembler le peuple strasbourgeois ?

Déjà heureux d’être en présence de l’ASSE au sein de leur chapeau, ils ont explosés de joie au moment du tirage. Un tirage qualifié de « Graal » par les représentants du club mais également plein d’éloges de la part des joueurs dont Gauthier et Selcuk, respectivement designer de vêtements et magasinier à la vie : « Saint-Étienne c’est grand, Saint-Étienne c’est les Verts. C’est une grand histoire de Ligue 1. C’est un des plus grands clubs de Ligue 1. On dit ‘L’OM et Paris qui sont plus actuels’ mais Saint-Étienne pfiouuu.. » « On va dire que Saint-Étienne c’est la base« .