C’était une réelle volonté politique. C’est désormais en place, les terrains de sport extérieurs de la ville de Roanne seront interdits aux fumeurs.

C’est une mesure complexe à mettre en place étant donné que la loi interdit… d’interdire. Le dispositif, initié par Jean-Marc Detour (adjoint aux Sports de la ville), a un double objectif. Le premier est de lutter contre le tabagisme passif, qui peut parfois causer quelques désagréments au bord des terrains. Le second point positif de l’opération, c’est d’avoir des installations sportives propres. Après chaque week-end, les agents d’entretien de la ville découvrent plusieurs centaines de mégots par terre. « Stop au tabac sur le stade » a été officialisé et exposé au public fin septembre lors de l’inauguration du terrain synthétique du stade Malleval. C’est d’ailleurs ce dernier qui fera l’objet de la première expérimentation.

Malleval, premier concerné

Les trois clubs sportifs qui utilisent ces installations, le Club Athlétique Roannais et les clubs du Roannais Foot 42 et Roanne Portugais, coopèrent avec la ville sur le sujet. Cependant, il sera quand même possible de fumer à Malleval. Trois « zones fumeurs » ont été installées stratégiquement pour permettre aux consommateurs de pouvoir suivre en même temps les rencontres sportives. Le principe est simple, la ville de Roanne souhaite « être dans une volonté pédagogique, pas répressive, pour faire évoluer les mentalités ». L’opération commencera en fin d’année au Stade Malleval et s’étendra à d’autres structures de la ville. Les stades Griffon et Fontalon sont les prochains sur la liste et deviendront des zones « non-fumeurs » dans les prochains mois. De quoi, peut-être, donner des idées à d’autres communes de la Loire ?

 

Article à lire dans “Parlons Sports Magazine” du mois de novembre