Cette semaine, la rédaction de Parlons Sports Magazine vous dévoile les nommés des prochains “Trophées 2018 Vervas/PS Mag” (19 décembre). Voici les nommées au titre de Sportive de l’année.


 

Ashley Beverly Kelley (Basket, Roanne/Limoges)

C’est un véritable phénomène. La meneuse américaine est arrivée au mois d’août à Roanne et a mis tout le monde d’accord. Leader technique du Roannais Basket Féminin, Ashley Bervely Kelley est au four et au moulin. Tant au scoring qu’à la passe, son état d’esprit est également irréprochable. En début d’année, sous les couleurs de Limoges, elle a porté sur ses épaules une équipe en grande difficulté et qui n’a pu se maintenir en NF1. Avec le RBF, elle augmente continuellement son niveau laissant présager les meilleures choses pour son équipe.

 

Adeline Roche (Athlétisme, CAR)

C’est la plus ancienne des nommées mais Adeline a aussi l’un des CV les plus impressionnants. Sportive hors-normes, la pensionnaire du Club Athlétique Roannais est arrivée en 2017 sur le toit du globe en remportant les Championnats du Monde de trail. En 2018, elle ne termine “que” septième, une déception pour cette incroyable compétitrice qui a malgré tout empoché une médaille d’argent sur la même compétition avec l’Equipe de France. Adeline Roche est un exemple à suivre pour les jeunes, quelque soit le sport.

 

Mélanie De Jesus Dos Santos (Gymnastique, Saint-Etienne)

2018 aura été l’année de l’envol pour la tout jeune (17 ans) gymnaste stéphanoise. D’abord une victoire dans l’épreuve au sol en Coupe du Monde à Doha. C’est naturellement qu’elle remporte ensuite trois médailles d’or aux Championnats de France. L’apogée de la saison de Mélanie De Jesus Dos Santos intervient en août quand elle est sacrée Championne d’Europe dans l’épreuve au sol. A Doha en fin d’année, elle termine à la sixième place du concours général et au sol. Très, très prometteur.

 

Anouck Jaubert (Escalade, Saint-Etienne)

Elle avait placé de gros espoirs en cette année 2018, tout a fonctionné pour Anouck Jaubert. Les titres ont plu dans la valise de la stéphanoise. Elle a remporté les premiers Championnats de France de combiné organisés dans l’Hexagone. Championne du Monde de vitesse en 2017, Anouck a remis ça en 2018 à seulement.. 24 ans. Elle vise désormais une qualification pour les prochains Jeux Olympiques à Tokyo en 2020. Pour chiffre, c’est l’athlète française qui a participé au plus de compétitions internationales cette année. Monstrueux.