Stéphanois et Lyonnais vont disputer ce soir (21h) le 118e derby de l’histoire. C’est tout simplement le match le plus excitant en France, et il est chez nous.

Quoi de plus important pour les supporters en ce jour de match où la suprématie régionale est remise en jeu ? De l’excès, il y en a forcément quand on sort les plus grands mots et expressions pour qualifier un simple match de football. Mais c’est justement le charme de cette opposition entre Verts et Gones qui rend magique l’invisible. Deux peuples, deux cultures différentes, deux styles opposés. Tout sépare ces deux frères ennemis. L’histoire les lie pour l’éternité. Pas de Sainté sans Lyon et pas de Lyon sans Sainté.

Inévitablement, les Stéphanois sortiront leurs dix titres de Champion de France comme argument. L’étoile bleue-blanc-rouge brille et règne toujours sur l’Hexagone. Les Verts ont forgé une succulente histoire, faite d’exploits, de victoires et de trophées. Saint-Etienne est certainement l’un des clubs les plus importants de l’histoire du football français. L’ASSE compte également le plus de victoires dans le derby. Le club stéphanois reverdit, connaît des jours meilleurs, et se tient prêt à reconquérir l’Europe.

 

Passion et courage

 

Du côté de Lyon l’arrivée de Jean-Michel Aulas, président mythique du football européen, en 1987 a radicalement changé l’image du club. Dans les années 2000, l’OL a régné sur la France… et sur les derbys. Si bien que le voisin ligérien a dû attendre plus d’une décennie pour remporter un derby. Désormais, l’Olympique Lyonnais joue régulièrement la Ligue des Champions, dans son nouveau stade du Parc OL. Avec derrière eux des millions de Gones prêt à vibrer au rythme des performances lyonnaises. Lyon est maintenant un grand d’Europe.

Ce soir, Saint-Etienne et Lyon vont en découdre sur le terrain. Seuls la passion et le courage vaincront. La saison dernière, l’OL avait climatisé un Geoffroy-Guichard en pleine crise. Les Verts veulent laver l’affront. C’est tout l’enjeu de ce plus beau derby de France.