Crédit photo : asse.fr


L’AS Saint-Etienne se prépare à une grande semaine avec deux réceptions prestigieuses contre l’OM, demain, puis face à l’OL dans le Derby dimanche. Désormais, retrouvez les conférences de presse d’avant-match sur Parlons Sports.

 

– Jean-Louis Gasset, c’est une semaine décisive ? 

“Non, mais importante parce qu’on va se mesure à deux gros clubs. L’OM pour la première fois cette saison puis le derby qui est un match spécial.”

– Vous allez faire tourner dans cette série de cinq rencontres ? 

“On va récupérer Subotic, après Silva et Hamouma. Debuchy, j’espère après l’OM. On peut faire tourner pour des questions de forme ou se tactique.”

 

“On aime faire plaisir à nos supporters”

 

– Vous sentez de l’euphorie dans le groupe ? 

“Ils sont excités, pas euphoriques, ils ont envie de se mesurer. Ils sentent que l’équipe est en progression mais savent aussi qu’on n’a pas gagné contre plus forts dans les matchs aller.”

– Le challenge, c’est de rester invaincu à domicile toute la saison ? 

“Le plus longtemps possible. En 2018, on n’a perdu qu’une fois à la maison, c’est exceptionnel. A Geoffroy-Guichard, on aime faire plaisir à nos supporters. On veut maintenir le cap.”

– Vous vous méfiez de cette équipe même si elle traverse une passe difficile ? 

“Obligatoirement. Quand on a des joueurs de ce niveau, on sait qu’à un moment, ils vont avoir une réaction. Ils sont dans l’œil du cyclone, ne sont pas bien et la bête est blessée. Mais contre Monaco, malgré le contexte difficile, je n’ai pas trouvé une équipe si atteinte que ça, parce que ses joueurs sont sûr d’eux techniquement. Alors, faisons un grand match. A Guingamp, il y a eu de très bonnes séquences puis des trous d’air avec des pertes de balle.”

 

“Pour la Ligue des Champions, il faudra une phase retour exceptionnelle”

 

– Yann M’Vila a parlé de Ligue des Champions…

“Il a une lacune dans sa carrière, ne pas avoir entendu la musque de la Champions League. C’est un rêve pour lui et si on peut rêver avec lui, on va le faire. Mais pour cela, il faudra faire une phase retour exceptionnelle. Commençons demain.”

– Que vous apporte Rémy Cabella ? 

“De la technique, des passes décisives, des buts, un peu de folie, même si parfois il irrite certains parce qu’il garde le ballon.”

– Et vous ? Cela vous irrite ? 

“Ghislain Printant le connaît depuis quinze ans. Il a toujours les mêmes qualités et les mêmes défauts. Quand il a le ballon dans les pieds, il est heureux.”

– Vous avez parler de Printant, quelle est votre relation avec lui ? 

“Ce serait trop long, il y a trop d’années. C’est lui qui fait le travail avec Sablé et M. Grange, l’entraîneur particulier de Ruffier. Le rôle du numéro un est de répondre à toutes les questions. Il n’a pas le temps de diriger les séances. Je m’occupe du match, de la mise en place. Il faut que l’adjoint voit le football comme moi, soit passionné, me montre tout de ce que j’ai envie de voir. Après il faut trancher mais pour ça, il faut avoir vu tout que je veux voir. Ghislain, c’était la condition de ma venue.”

Propos recueillis par Didier Bigard