En 1/8e de finale de la Coupe de France, Villefranche Beaujolais (National) recevait le Paris Saint-Germain au Parc OL. Les Rhodaniens ont été plus qu’à la hauteur.


A six jours du choc contre Manchester United en Ligue des Champions, Thomas Tuchel avait fait tourner son équipe pour ce match de Coupe de France (Mbappé et Cavani sur le banc ; Choupo-Moting, Diaby et Nkunku titulaires). La nouvelle recrue Leandro Paredes était aligné dès le coup d’envoi pour la première fois avec le PSG. De son côté, le coach caladois Alain Pochat avait décidé de tout bloquer en alignant un 5-3-2 et en misant sur la vitesse de ses deux attaquants M’madi et Lemb. Pour l’occasion, la rencontre était délocalisée au Parc OL, là même où le PSG s’était incliné pour la première fois en championnat face à Lyon (2-1) dimanche dernier.

Dès le début du match, le PSG tentait de mettre en place son jeu de possession sans trop de réussite. L’enceinte de Décines, moins garnie que dimanche dernier et acquise à la cause des “locaux”, était prête à s’enflammer à chaque contre-attaque des joueurs du FCVB. La première mi-temps était assez pauvre en occasion, faute à un bloc compact des Rhodaniens et au manque d’inspiration des Parisiens. Seule une frappe non cadrée de Moussa Diaby (13e minute) était à mettre à l’actif des joueurs de la capitale. Sans complexe, Villefranche tentait de profiter des opportunités en contre à l’instar de cette frappe de Nicolas Burel qui passait de peu à côté des cages d’Areola (29e). A la mi-temps, les joueurs de National tenaient en échec le quadruple tenant du titre (0-0).

La seconde période était le copié-collé du premier acte. Le manque d’intensité ne permettait pas aux Parisiens de transpercer la défense de Villefranche. A la 49e minute, l’attaquant rhodanien, Lemb, tentait sa chance mais sa frappe passait mais au-dessus. Irrités par l’arbitrage et probablement par la prestation de son équipe, Thomas Tuchel était exclu du terrain par Antony Gauthier à la 73e (une première pour l’Allemand depuis son arrivée en France). Entré en jeu, le coup-franc de Cavani butait sur le gardien caladois (83e). Une dernière offensive parisienne dans le temps additionnel ne donnait rien. Après 90 minutes sans but, les joueurs du PSG étaient poussés en prolongations par le FCVB, une première depuis 2013.

En prolongations, les joueurs de Villefranche vont quelque peu flancher. La fatigue se fait sentir et le talent parisien fait la différence. Kylian Mbappé manque son face-à-face d’abord avant l’ouverture. Cavani est décalé et centre fort pour Draxler qui ouvre la marque pour le PSG (0-1, 102′). Malgré la supériorité de l’adversaire, Le FCVB continue de tout donner et à jouer au football pour recoller au score. Malheureusement, sur un contre Paris va enfoncer le clou. Mbappé sert parfaitement Diaby qui n’a plus qu’à pousser au fond des filets (0-2, 113′). Cavani corsera l’addition dans les dernières minutes, sur une nouvelle offrande de Mbappé (0-3, 119′). Villefranche s’incline 3-0 face à Paris et sort par la grande porte de la compétition.