Ce dimanche après-midi marque une étape importante importante dans la saison de la Chorale Roanne Basket qui retrouve la Disney Events Arena à 14h30 pour affronter Rouen en finale de la Leaders Cup ProB. A la clé, un trophée pour remplir l’armoire du club ligérien ou normand.


De retour dans leur jardin de Disneyland, les Choraliens possèdent semble-t-il la recette du succès à Marne-la-Vallée. Après leur sacre en 2017 face à Boulogne-sur-Mer (88-80), Laurent Pluvy, Clément Cavallo, Thomas Ville et Pierre Brun reviennent à la Disney Events Arena, forts de cette expérience, avec à leurs côtés des coéquipiers habitués à ce genre de rendez-vous. Ferdinand Prénom et Ilian Evtimov ont déjà joué la Leaders Cup à l’étage supérieur. L’ailier fort franco-bulgare, qualifié pour son premier match sous les couleurs roannaises, n’en est pas à sa première finale. Il fut finaliste de la Leaders Cup 2016 sous le maillot de l’Elan Chalon et a également remporté deux coupes de France, un titre de ProA et une Semaine des As. Avec l’expérience des deux américains que sont Jason Williams et David Jackson et le talent à l’état pur de Matt Carlino, la Chorale a toutes les cartes pour réaliser le doublé. Tout le monde a fait le déplacement pour voir Roanne triompher devant les caméras de RMC Sport 2 : plus de 200 supporters choraliens (chiffres officiels non communiqués) dans les tribunes, accompagnés de Robert Nyakundi (blessé jusqu’en mars) et de Bryan Pamba (non inscrit sur la feuille de match après l’annonce du retour de Mathis Keita).

Mais pour ramener la coupe à la maison, il faudra se défaire d’une coriace formation rouennaise. Avant de monter à la capitale, le Rouen Basket Métropole a composté son billet pour les quarts de finale de Coupe de France en s’imposant à Souffelweyersheim (NM1) mercredi soir (71-77). Concrètement, Rouen c’est 7 matchs sans défaites toutes compétitions confondues. Avec un axe meneur/pivot Jamar Diggs- Al’Lonzo Coleman 100 % américain parmi les meilleurs de la division (13 points et 4,5 passes en moyenne pour Diggs, 11,4 pts et 6,6 rebonds pour Coleman). une paire d’ailiers africains talentueux (Lasan Kromah et Zimmy Nwogbo), des JFL qui ont déjà foulé les parquets de Jeep Elite (Jean-Baptiste Maille et Jessie Begarin) et un Carl Ponsar en grande forme ( ), vous arrivez face à un roster difficile à jouer car décomplexé par son statut d’outsider.

Le trophée de la Leaders Cup ProB 2019 reviendra-t-il dans la Loire ou en Normandie ? Réponse en fin d’après-midi…

Crédit photo : Georges  Burellier / Le Pays Roannais