Après la défaite en ouverture vendredi dernier, les Bleus vont devoir créer l’exploit dimanche face à l’Angleterre qui reste sur une victoire impressionnante contre les Irlandais.


Une semaine après la nouvelle déconvenue au Stade de France face aux Gallois (19-24), les Français se sont remis au travail cette semaine à Marcoussis. Entre-temps, le talonneur remplaçant Julien Marchand blessé au genou, a dû déclarer forfait jusqu’à la fin de la saison. Il manquera la Coupe du monde. Dans cette atmosphère morose, les Bleus ont préparé le déplacement périlleux à Twickenham où il n’ont plus gagné dans le Tournoi depuis 2005. La rencontre n’arrive pas vraiment au bon moment pour l’équipe de France. Déjà touchée moralement, elle va se présenter devant un XV de la Rose en pleine confiance qui vient de battre l’Irlande chez elle (20-33), considérée pourtant comme la meilleure équipe du monde avec les All Blacks. Les Bleus vont devoir répondre au défi physique des Anglais, agressifs en défense et possédant des trois-quarts très complémentaires en attaque. Pour les contrer, Jacques Brunel a effectué six  changements dans sa composition de départ par rapport au Pays de Galles.

L’information principale concerne le retour de la paire BastareaudDoumayrou au centre, alors que Wesley Fofana est indisponible (blessure) et Romain Ntamack se retrouve remplaçant. Le Toulonnais et le Rochelais avaient été alignés ensemble six fois comme titulaire. Le sélectionneur a jugé nécessaire le retour du vice-capitaine : “Face à la puissance des Anglais au centre du terrain, notamment via Manu Tuilagi, l’impact de Mathieu Bastareaud peut être intéressant“. Un autre retour est à noter : Gaël Fickou qui sera lui titulaire sur une aile. La charnière ParraLopez est maintenue. Yoann Huget passe lui de l’aile à l’arrière pour compenser le forfait de Maxime Médard. Les autres changements concernent les avants avec le retour de Yacouba Camara en troisième-ligne, au détriment de Wenceslas Lauret, qui n’est même pas sur la feuille de match. Le deuxième-ligne Felix Lambey (3 sélections), auteur d’une bonne entrée vendredi dernier, et le pilier droit Demba Bamba (2) vont eux connaître leur première titularisation chez les Bleus. Ils remplacent respectivement Paul Willemse, qui glisse sur le banc, et Uini Atonio, finalement forfait (genou). À noter également la présence du demi de mêlée toulousain Antoine Dupont sur le banc de touche après être resté en tribunes la semaine dernière.

Gonflés à bloc après leur victoire en Irlande, les Anglais vont tenter d’enchaîner un deuxième succès d’affilée face à leurs meilleurs ennemis. Une victoire contre la France tracerait la route d’un éventuel Grand Chelem. De bon augure à quelques mois de la Coupe du Monde qu’Eddie Jones a fait un objectif depuis quatre ans. Le sélectionneur du XV de la Rose a annoncé sa composition vendredi. Courtney Lawes a été préféré à Joe Launchbury pour remplacer Maro Itoje, blessé à un ligament du genou. Le deuxième-ligne s’est fait connaître notamment pour son placage cathédrale sur Jules Plisson en 2015. Il a également décidé de titulariser l’ailier Chris Ashton, meilleur marqueur du Top 14 la saison passée, et de laisser Jack Nowell sur le banc. « On compte sur Chris pour marquer un essai rapidement », a dit Jones. Outre le duel Bastareaud-Tuilagi au centre, la bataille tactique entre les demis sera également passionnante à suivre. Face au duo Clermontois Parra-Lopez, le capitaine Owen Farrell tentera de réitérer la même prestation qu’a Dublin où il avait briller tout comme Henry Slade, auteurs de deux essais. Malgré l’écart des deux formations sur le papier, ce Crunch promet ainsi d’être passionnant.
https://twitter.com/EnglandRugby/status/1093819330880507904
Coup d’envoi à 16 heures au stade de Twickenham.