Alors que le drapeau rouge a déjà été déployé en Q1 à cause de Robert Kubica, c’est Charles Leclerc qui l’imite quelques minutes plus tard au même endroit..

 

Très rapides en Azerbaïdjan, les Ferrari avaient tout pour réussir le doublé en qualifications mais une trop grosse attaque du monégasque en Q2 contraint la Ferrari #16 d’abandonner. Tous les espoirs de la firme italienne reposent sur les épaules de Sébastian Vettel qui s’est lui même fait peur au même virage que son équipier.