Valtteri Bottas pensait remporter la course tranquillement. C’était sans compter sur une charge tardive de Lewis Hamilton qui avait bien l’intention de gagner sur les terres du Royaume de Feu. La Mercedes n°77 devance finalement la n°44. 

Bottas est là! Il ne compte pas se laisser faire cette année face à son quintuple champion du monde de coéquipier qu’est Lewis Hamilton. Après une victoire inaugurale en Australie et quelques résultats en retrait à Bahreïn et en Chine, le Finlandais remporte une seconde victoire cette saison, ce qui le place à égalité de victoire avec Hamilton qui en comptabilise lui aussi deux en quatre courses. Surtout, Mercedes affirme sa domination en imposant un quatrième doublé en quatre courses dès le début de saison. C’est un record des temps modernes pour une même écurie qui est réalisé.

Derrière, Ferrari peut mesurer le retard et l’écart qui les sépare de Mercedes. Ferrari se targue d’avoir la voiture la plus rapide, cependant, l’écurie italienne commet des erreurs ou rencontre des problèmes de fiabilité. Mercedes est clinique et ne laisse rien au hasard. Ils ne commettent aucune erreurs, ni en stratégie, ni en exploitation piste malgré un retard relatif en terme de performance pure. Quand Vettel doit se contenter d’une simple troisième place, Leclerc ne termine qu’à une lointaine 5ème place.

Lui qui partait 8ème a su imposer un gros rythme en pneus médium en début de course. Il a pris les commandes au fur et à mesure que les leaders s’arrêtaient au stands. La donne n’a cela dit pas été la même pour le Monégasque une fois passé en pneus tendre après la mi-course. Il n’a pas eu le rythme. Bloqué par la Red Bull de Pierre Gasly en sortie des stand, il n’a pas pu dépasser Max Verstappen. Il a effectué un dernier arrêt “gratuit” en fin de course pour chasser le record du tour en piste. C’est là sa seule satisfaction. Bien maigre au regard de la performance globale de Ferrari face aux Mercedes.

Pierre Gasly peut-être déçu de sa course. Bien remonté à la 6ème place alors qu’il devait s’élancer des stands après avoir raté une pesée réglementaire post essais libres vendredi, le Français a rencontré un soucis technique qui l’a forcé a se garer dans le dernier tiers de course.

Pour Romain Grosjean, cette course est à nouveau à oublier. Les Haas n’ont plus de rythme de course. Hors du coup en qualifications, ni le Français, ni Magnussen n’ont réussi a faire chauffer leurs pneus. Par souci de préservation de sa mécanique, sans espoirs de points à l’arrivée, Grosjean a abandonné.

Les Renault ont déçu elles aussi. Elles ont manqué de vitesse en qualification et Ricciardo a commis une erreur étonnante en course. Alors qu’il voulait dépasser la Toro Rosso de Daniil Kvyat, l’Australien a tiré tout droit au virage trois et en voulant repartir, a reculé directement sur la Toro Rosso de son rival. L’abandon était ainsi la seule issue. Une enquête a été ouverte par les commissaires. Une pénalité est à prévoir.

Finalement, ce sont les McLaren et les Racing Point qui se sont illustrées en plaçant leurs deux voitures respectives dans les points.