La Chorale de Roanne est sortie victorieuse du déplacement à Poitiers ce mardi soir (71-74) lors de la 28e journée de ProB. Les hommes de Laurent Pluvy ont fait preuve d’un caractère monumental pour mettre fin à une série de 5 victoires consécutives des Pictaviens à Saint-Eloi.


Ce mardi il fallait se mettre à l’abri car les pistoleros étaient de sortie ! D’un côté, les hommes de Ruddy Nelhomme proposaient un insolent 14/29 derrière l’arc avec comme fers de lance Arnaud Thinon (12 points à 4/7 à trois points, 4 passes décisives, 2 rebonds, 11 d’évaluation) et Kevin Harley (26 points à 5/9 à trois points, 5 passes décisives, 5 fautes provoquées, 2 rebonds, 1 interception, 24 d’évaluation). De l’autre, la Chorale répondait avec un 14/30 dans le sillage de Thomas Ville (16 points à 4/6 à trois points, 6 passes décisives, 5 rebonds, 21 d’évaluation) et d’Alexis Tanghe (14 points à 3/4 à trois points, 5 fautes provoquées, 3 rebonds, 3 passes décisives, 1 interception, 17 d’évaluation). Mais là où les Ligériens ont fait la différence, c’est une nouvelle fois dans le secteur défensif. Limitant les locaux à 71 points sur l’ensemble du match et à 11 points dans le dernier quart-temps, les Choraliens ont fait le job avant de dérouler collectivement sur le plan offensif (5 joueurs à 10 points ou plus).

Ce match à Poitiers ressemblait à un parcours du combattant plutôt qu’à une promenade de santé. Mais les coéquipiers de Matt Carlino ne sont pas tombés dans le piège poitevin. Faisant preuve d’une solidarité à toute épreuve et d’un sang froid de tueurs, les Roannais ont réalisé le money time parfait pour empocher le 22e succès de la saison.

La Chorale de Roanne conserve ainsi son fauteuil de leader et compte désormais 2 victoires d’avance sur chacun de ses adversaires directs après la défaite à domicile de Vichy-Clermont face à Nancy (80-92). La route vers la Jeep Elite commence tout doucement à se dégager pour la troupe de Clément Cavallo qui devra néanmoins repartir au combat dès vendredi au Palais des Sports d’Orléans pour un nouveau choc. Un succès roannais dans le Loiret éliminerait quasi définitivement l’OLB de la course à la première place.

Crédit photo : Georges Burellier / Le Pays Roannais