Deux jeunes hommes originaires du Roannais, Corentin Descours et Adrien Villard, ont tenté le pari fou de courir le Marathon de Paris aujourd’hui pour une association, la “Contre-Allée”. 

Ce fut dur mais le bonheur de la ligne d’arrivée est indescriptible pour les deux amis. Ce matin, ils ont défié le parcours parisien. Premier lancé, Corentin avait pour objectif de terminer avant les 3h40. “Tout s’est très bien passé pendant les 25 premiers kilomètres. J’étais bien, j’avais de l’avance par rapport à ce que je me suis fixé”. Il a quand même fallu relancer sans cesse pour finir la course à temps. “Quand on arrive à la fin, c’est merveilleux. Je suis très content, c’est une récompense à tous les efforts fournis”. Corentin Descours termine le Marathon de Paris en 3h34min09, les larmes aux yeux sur la lignée d’arrivée.

Son partenaire de route, Adrien Villard, a connu une course beaucoup plus compliquée. “J’ai pris de l’avance au début, j’avais de super sensations. Mais les crampes en ont décidé autrement”. C’est ce problème musculaire fréquent chez les athlètes qui a bien failli coûter la course à Adrien. De multiples crampes (20, 25, 30 et 40 km) ont rendues le parcours du jeune homme chaotique. “Les gens m’ont aidé à me remettre sur pieds, en pensant à tout notre parcours, je ne pouvais pas abandonner”. Au courage, Adrien Villard conclu le Marathon de Paris en 5h22min.

Les deux compères remettront le chèque à la Contre-Allée le 26 avril prochain. Pour ceux qui n’ont pas encore fait de dons, la cagnotte en ligne reste ouverte jusqu’à la remise du chèque sur le lien suivant : https://www.leetchi.com/c/marathon-de-paris-2019-adrien-et-corentin