Si Selnaes avait le mal du pays dans le Forez, ce n’est pas le cas de Mathieu Debuchy « J’ai fait le choix le plus judicieux. Je suis très heureux à Saint-Etienne . » lance-t-il entre deux questions avant le déplacement à Amiens ce samedi. Et il insiste « Très heureux de porter le maillot vert .». Il le sera encore plus si l’équipe reste accrochée au pied du podium, à défaut de viser plus haut « Il y a trois, quatre équipes au dessus, il ne faut pas avoir peur de le dire, on est à notre place ».
Ceci n’empêche pas l’ambition « On sait que pour arracher une place européenne, il faut aller chercher des points à l’extérieur » mais, toujours avec lucidité « On doit se concentrer sur nous » . Et quand on lui fait remarquer qu’avec les chocs entre prétendants ce week-end, l’ASSE peut faire le trou, il tempère « Oui, mais pour ça, il faut gagner ».

« Il faut vouloir cette place européenne »

Si Amiens est un bon souvenir pour lui puisqu’il avait marqué la saison dernière pour ses débuts, la tâche sera peut-être plus ardue cette année face à une équipe qui ne perd plus à domicile deuis deux mois « On devra être prêt d’entrée, prêt dans les têtes et réaliser un match complet.
Ce ne fut pas le cas face à Nîmes « Il y a eu du déchet, des pertes de balle qui auraient pu être évitées » mais le mental était là « On a su rectifier avec une grosse solidarité, on a fait preuve de caractère ». Il en faudra encore face aux Picards et deux phrases résument tout « C’est la victoire qui compte » et « Il faut vouloir cette place européenne qui ferait du bien au club et aux supporters ».

D.B