Qualifiés pour les play-offs du Top 14 et la finale du Challenge européen, les Clermontois sont en course pour un doublé inédit dans l’histoire du club. Après une exercice 2017-18 décevant, les Jaunes et Bleus sont de retour.


C’est ce qui s’appelle remettre les pendules à l’heure. Après une piteuse 9ème place en championnat et une élimination face au Racing en Coupe d’Europe la saison dernière, les joueurs de l’ASM se sont remis au travail et maîtrise – pour l’instant – leur saison d’une main de maître. En effet, les Clermontois ont officialisé leur qualification pour les demi-finales (ce qui évitera de passer par les barrages) dimanche dernier face au Stade français (victoire 25-41). Une semaine plus tôt, ils avaient acquis leur place en finale du Challenge européen (la petite coupe d’Europe) en disposant des Harlequins non sans mal (32-27). Bien évidemment, rien n’est joué mais l’hypothèse d’un doublé coupe d’Europe-championnat (jamais réalisé) trotte forcément dans les têtes clermontoises.

Ils ont pris goût au Challenge Européen

Malgré deux titres dans la compétition, l’ASM Clermont n’avait plus l’habitude de jouer la « petite » coupe d’Europe. Sa dernière participation remontait à 2007, année du deuxième succès. Il est d’ailleurs frappant d’observer les similitudes de cette année-là avec l’exercice actuel. Auteurs d’une saison 2005-06 catastrophique (8e en championnat), les Clermontois avaient été reversés dans le Challenge Européen. Et comme cette saison, l’ASM avait tout écrasé sur son passage : six victoires en autant de rencontres lors de la phase de poules puis une victoire en finale face à Bath (22-16). Aura t-on la copie conforme cette saison ? En tout cas, les choses semblent bien parties. Sortis invaincus des poules, les Clermontois ont battu les Northampton Saints en quart-de-finale en inscrivant… huit essais ! La demi-finale face aux Harlequins fut plus serrée avec une remontée des Londoniens à quelques minutes de la fin de la rencontre. Insuffisant pour empêcher l’ASM d’accéder en finale qui sera 100% française puisque c’est La Rochelle qui fera face aux Auvergnats. Elle se disputera le 10 mai prochain à Newcastle.

Une souveraineté retrouvée en championnat

Après le chemin de croix 2017-18, les Jaunards ont retrouvé leur efficacité qui faisait leur force les saisons précédentes. Leaders pendant près de 15 journées, Clermont s’est fait doubler par le Stade toulousain (son principal rival cette saison) sans pour autant baisser le pied. Les Clermontois ont également retrouvé leur invincibilité à domicile : pas une seule défaite au Marcel-Michelin cette saison. 15 victoires, 3 nuls et 5 défaites : c’est donc le bilan provisoire de Clermont en phase régulière dont ils sont la meilleure attaque (755 pts). Assurés d’être dans les deux premiers, ils éviteront les barrages et joueront leur demi-finale à Bordeaux le 8 ou 9 juin prochain. Parmi les joueurs en vue cette saison, les ailiers Damian Penaud et Peter Betham sont les meilleurs marqueurs cette saison. Côté buteurs, Craig Laidlaw a bien suppléé Morgan Parra lorsque ce dernier était en équipe de France. La bonne nouvelle est également le faible nombre de blessures contrairement à l’an dernier où l’ASM avait connu une véritable hécatombe. Espérons que cette accalmie se poursuive en terre clermontoise.