En l’emportant 36-16 face à La Rochelle, les Clermontois se sont adjugés un troisième titre dans la compétition après 1999 et 2007. Ils auront maîtrisés leur finale de bout en bout à l’image de leur parcours.


D’emblée, les Clermontois mettaient la pression dans le camp des Rochelais. A la suite d’une passe au pied de Camille Lopez, Damian Penaud était tout proche d’inscrire le premier essai de la partie mais il manquait quelques centimètres pour aplatir. La domination des Jaunards était récompensée par une pénalité de Morgan Parra puis Craig Laidlaw rentré à la place du demi-de-mêlée et capitaine français, victime d’une blessure au genou (18e minute). Bien que l’ouvreur de La Rochelle Ihaia West réduisait la marque (6-3), l’ASM continuait d’insister dans les 22 mètres adverses. Après après plusieurs temps de jeu consécutifs au choix d’aller en touche plutôt que de prendre les points, Penaud trouvait cette fois-ci la faille pour aller aplatir le ballon dans l’en-but (13-3). Dans une rencontre à haute intensité, plusieurs percées rochelaises venaient inquiéter la défense clermontoise mais Penaud, encore lui, réalisait un placage décisif pour éviter un essai (38e). A la pause, l’ASM menait 13-6 face à des joueurs de La Rochelle combatifs.

Un parcours parfait

Les Rochelais revenaient des vestiaires le couteau entre les dents. Après une pénalité manquée, West se rattrapait et réduisait l’écart (13-9). L’orage passé, Laidlaw ajoutait deux nouvelles pénalités redonnant un peu d’air aux Clermontois. Franck Azéma décidait alors de faire du coaching. Du sans neuf qui portait ces fruits quelques minutes plus tard : Fritz Lee concluait un gros effort des avants après un ballon porté et aggravait la marque (26-9). Les Rochelais réagissaient tout de suite par l’intermédiaire de Uini Atonio qui marquait en force (65e ; 26-16). Déchaînés, les Maritimes étaient tout proche d’inscrire un nouvel essai mais la défense clermontoise veillait au grain. Sur une de leurs rares touches en terre adverse, l’ASM inscrivait l’essai de la sentence par Wesley Fofafa, servi par Lopez d’un coup de pied au ras (72e ; 33-16).  Malgré un carton jaune d’Alivereti Raka pour un en-avant volontaire, les Jaunes et Bleus se contentèrent de gérer la fin de match. L’ASM l’emportait 36-16 au terme d’une finale où il n’auront jamais doutés.

En lice dans la petite coupe d’Europe – une première depuis 2007 – les Clermontois n’auront pas boudé cette compétition. En témoigne leur parcours remarquable jusqu’en finale : 1er de leur poule avec 6 victoires en 6 matchs (dont six bonus offensifs) puis deux scores larges en quart et demi-finale. Un succès européen qui en appelle d’autres notamment en Top 14 avec la phase finale qui approche.

(Crédit photo : @ChallengeCup_FR)