Bottas a fait parler la poudre sur le circuit de Catalunyia. Il atomise le record de la piste avec une superbe pole position en 1:15:406. Il inflige ni plus ni moins que 6 dixièmes à son coéquipier qui n’est qu’à 1:16:040, soit plus d’une demie seconde. Ferrari de son côté a bu la tasse. Les belles espérances de l’hiver sur ce même circuit son loins. Vettel ne prend que la troisième place à près de une seconde en 1:16:272. 

Valtteri Bottas enchaîne. Avec cette pole position, le Finlandais signe une troisième pole position consécutive en cinq qualifications cette saison. Sa performance est excellente en vue de la lutte au championnat face à Hamilton. Attention cependant pour Bottas. Premier, il va offrir une belle aspiration à la meute emmenée par Hamilton en vue du premier virage. Hamilton qui s’est déjà trouvé trop tendre face à Bottas au départ en Azerbaïdjan il y a quinze jours pourrait vouloir muscler ses départs pour virer en tête dès les premiers hectomètres.

Lewis Hamilton a perdu du temps, et ce dû à un pilotage plus agressif. On a vu sa Mercedes se dérober au niveau du train arrière sur les sorties de virage. Bottas avait un pilotage plus doux, plus coulé, ce qui lui a permis de bien faire travailler ses pneus sur la totalité du tour et être devant au final.

Pour Ferrari, c’est la soupe à la grimace. Vettel a manqué de vitesse dans le dernier secteur du circuit, le plus sinueux avec la chicane lente. Très rapide en début de tour, il n’a pas réussi a emmener ses pneus jusqu’à la fin du tour. Les difficultés en sortie de dernier secteur l’on plombé sur son chrono de Q3.

Si Vettel n’a pas pu faire mieux qu’une lointaine troisième place, Charles Leclerc a vraiment souffert. Il a commis une erreur dans sa première tentative en Q2 en sortant trop large au virage neuf en fin de deuxième secteur. Il a endommagé son fond plat et n’a été limité qu’a une seule tentative en Q3 qui n’a pas été suffisamment convaincante. Il a terminé 5ème derrière Max Verstappen sur la Red Bull. Il semblerait que Leclerc commence a sentir la pression de Ferrari. Les petits travers se succèdent. Cela compromet ses chances le dimanche.

Les belles prestations sont à mettre au crédit des Haas. L’écurie Américaine a fait progresser ses monoplaces avec de nouvelles pièce aérodynamique. Grosjean et Magnussen se hissent en quatrième ligne en 7ème et 8ème positions. Attention cependant car c’est en course que Haas a souffert depuis le début de saison malgré le rythme en qualifications.

Les Renault sont les franches déceptions de ce Grand Prix. Hulkenberg est parti à la faute en début de Q1 et a cassé son aileron avant. Il n’était plus possible de bien figurer dès lors. Ricciardo a réussi a rallier la Q3 mais avec une pénalité de trois places héritée de Bakou pour une marche arrière hasardeuse sur la Toro Rosso de Daniil Kvyat, il est condamné à partir de la 13ème place.

Carlos Sainz, le héros local sera 12ème.