Alexandre Moisy. Crédits photo : alsbasket.com/126 Média 

 

Au terme d’une saison galère, le club de Basket d’Andrézieux-Bouthéon se maintient en Nationale 1 in extremis. Dans la nouvelle formule, les Foréziens se sont retrouvés dans une situation délicate après la première phase. Au forceps, ils arrachent le sésame à la dernière journée. 


Cette saison, le championnat de NM1 a complètement changé. D’abord divisées géographiquement et par niveau, les quatorze “team” ont, ensuite, été reversées dans 3 poules selon leur classement. En ne totalisant que 8 victoires en 26 match lors de la première partie du championnat, les joueurs de Romain Tillon ont donc joué dans la poule C, celle qui décidera des descentes. 

Après deux défaites inaugurales, le club ligérien est en détresse. Heureusement, trois victoires successives remettront sur pied les “rouge et blanc”. Oscillants entre défaites et victoires, les Andréziens-Bouthéonnais n’arriveront pas à sceller le maintien avant la dernière journée. Avec une défaite à Tarbes lors de la 13ème journée, l’ALS avait obligation de gagner face à Lorient, 1er de la poule. Dans le même temps, il fallait espérer une défaite d’Epinal contre Tarbes. 

Finalement, le scénario rêvé s’est produit. En réalisant un match très solide, les coéquipiers de Charles Nkaloulou l’emportent 81 à 55 et le GET Vosges s’incline de quatre petits points 84-80. 

L’ALS Andrézieux-Bouthéon sera donc en NM1 l’année prochaine. En s’activant sur le marché des transferts, la volonté affichée du club est de se renforcer. Afin d’aborder la saison prochaine sous de meilleurs auspices, le travail semble s’axer dans la raquette.