Crédits photo : Giants-Saint-Etienne.fr

 

Après les Hornets du Coteau, Parlons Sports poursuit son tour d’horizon des clubs de Football américain dans la Loire. Aujourd’hui, nous partons à la découverte des Giants de Saint-Etienne.


Avec 2 victoire pour 7 défaites, le bilan de la saison des Giants n’est pas glorieux. Toutefois, l’entraîneur David Siauve se veut rassurant : ” Après être descendus de D2 il y a 2 ans, nous sommes en pleine reconstruction, nous avons beaucoup de nouveaux joueurs et nous devons les former. Le manque d’expérience nous a fait défaut. Sans quelques erreurs de jeunesse, nous aurions pu faire mieux.”

En jouant 8 matchs en 8 semaines à cause de la météo le coach reconnaît que ça a été parfois compliqué mais relativise tout de même : “Contrairement à d’autres structures, nous avons pu présenter une équipe pour toutes les rencontres.”

Cette période charnière n’est pas simple sportivement parlant. Dans une discipline encore peu médiatique en France, il faut apprendre à jouer aux nouveaux. Rapidement, les exigences d’un niveau national peuvent représenter un frein ” les nouveaux arrivants n’avaient pas forcément conscience du niveau et de l’attente physique en foot américain.”

Dans ce sport où la fluidité, la stabilité et alchimie entre partenaires sont primordiales cette période de transition ne permettait pas au squad de ramener beaucoup plus de victoires : “Forcément, c’était difficile dans une poule où des équipes comme Le Coteau, même s’ils sont promus, connaissent plus de stabilité.”

Les géants ligériens se projettent maintenant sur la saison prochaine :” Nous ne savons pas si nous serons en D3 l’année prochaine, la fédération confirmera cela fin juin, mais nous en avons l’envie. Avec un nouveau manager et des jeunes de plus en plus formés, l’objectif, dans les 2 ans à venir, est de regoûter aux play-offs.”