C’est un nouveau chapitre de la vie de Louis Prolhac. Après plusieurs années à Feurs, le meneur de jeu a décidé de rejoindre Julien Cortey à Vitré. Entretien.


  • Pourquoi avoir signé à Vitre ?

“Jʼavais tout simplement envie de continuer la collaboration avec le coach (Julien Cortey). Je nʼai pas dʼagent, cʼest Julien qui mʼa contacté personnellement quand jʼétais à Clermont donc si jʼai signé à Feurs et si je suis à ce niveau-là aujourdʼhui cʼest en grande partie grâce à lui. Jʼavais signé deux ans pour travailler avec lui et je voulais poursuivre ce travail. Il me fait confiance, je sais où il veut mʼemmener et continuer à me faire progresser. Quand la possibilité de continuer lʼaventure ensemble a été évoquée, jʼai été séduit par le projet de lʼAurore Vitré, par les valeurs du club. Cʼest un club familial qui me correspond. Cʼest la suite logique de ma progression.”

  • La décision de quitter Feurs, difficile à prendre ?

“Oui difficile même très difficile. Je me sentais très bien dans ce club comme si jʼy étais depuis longtemps. Jʼai été très bien accueilli par les dirigeants, les joueurs, les bénévoles et les supporters. Donc forcément cʼest plus facile de jouer quand on est dans de bonnes conditions. Je suis très reconnaissant envers le club. Jʼai pu jouer en N2 avec des structures bien différentes de ce que je connaissais à Clermont, signé mon premier contrat professionnel et joué au 3ème échelon français. Jʼai fait de très belles rencontres, que ce soit au niveau des joueurs, des bénévoles, des dirigeants et des supporters … et surtout des amis avant dʼêtre mes coéquipiers : Théo, Bastien, John, Cédric et Greg. Donc difficile aussi pas rapport à eux de prendre cette décision. Si je nʼétais pas allé à Vitré je serais resté à Feurs.”

  • Que retiens-tu de ton aventure dans le Forez ?

“Que des bonnes choses bien sûres. En deux ans, on est vice champion de France national 2, une montée en NM1, et un maintien en NM1. À part le titre de champion de France NM2, difficile de mieux faire. Forcément, la saison de NM2 et ce titre de vice champion de France restera gravé à vie avec une bande de copains avec qui pour certains jʼai eu le plaisir de jouer en N1 et avec les autres qui ne sont pas restés, (julien, Mathieu, Zak) on a gardé contact et on essaye de se voir. Comme je lʼévoquais juste au-dessus les belles rencontres que jʼai pu faire : les joueurs, les bénévoles, les dirigeants, les supporters … les bons moments passés sur le terrain mais aussi en dehors. Lʼambiance du forezium ! Les relations avec les joueurs avec qui jʼai joué durant les deux saisons qui sont devenus des amis et le resteront, Théo, Bastien, John, Cédric, Greg. Comme je lʼai dit, jʼai découvert le monde professionnel à Feurs, jʼai signé mon 1er contrat professionnel à feurs. Je pourrais dire et jʼen suis fier, que ma «carrière professionnel» ait commencé à Feurs et je serais toujours reconnaissant envers le club. Il y a eu aussi la naissance de ma fille en 2018 pendant que jʼétais à Feurs donc cʼest forcément un moment gravé dans ma vie. Ça a été une belle expérience sur le plan professionnel mais aussi personnel. Je ne regrette rien et si cʼétait à refaire je ne changerai rien. Je nʼoublierai rien de ces deux saisons. Jʼai tout donné pour ce club des Enfants du Forez, jʼai essayé de rendre tout ce que le club a pu me donner.”

 

  • Comment abordes-tu l’avenir ?

Je souhaite maintenant continuer dans le basket et confirmer en Nationale 1. J’ai signé deux ans à Vitré, donc comme à mon habitude je vais tout donner pour ce club et essayer avec lʼéquipe de lʼamener le plus haut possible. Mon objectif est dʼaller en Pro B, cʼest pour cela que je travaille tous les jours. Après je nʼai pas forcément de limites donc on verra ce que lʼavenir me réserve mais il faut aussi être réaliste. Et ensuite cʼest de jouer le plus longtemps possible au basket en étant professionnel. Je remercie encore le club des enfants du forez, les supporters, les dirigeants et les joueurs pour tout ce quʼils mʼont donné et apporté pendant ces deux années. Merci à tous les bénévoles pour tout le travail que vous avez effectué durant les deux saisons. Bonne continuation au club et beaucoup de réussite pour la suite. Je suivrais les résultats tous les week-end et jʼespère avoir le plaisir de venir jouer au Forezium avec Vitre. Je remercie également le club de lʼaurore vitré pour son accueil et son aide qui nous a permis avec ma famille de nous installer afin dʼêtre dans les meilleures conditions pour cette nouvelle saison. Je suis impatient de jouer avec mes nouveaux coéquipiers et de découvrir lʼambiance de la Poultière. Hâte de commencer !”