Devant près de 3000 personnes à l’Envol Stadium hier soir, l’ABFC et l’ASSE lançaient leur préparation par un match amical. Si dans l’analyse d’avant match, l’ASSE partait grande favorite, il n’en fût rien.

 

Un match pas si déséquilibré

Les Verts se sont imposés sur le score de 2-1 et il conviendra de dire, sans faire offense à l’ABFC qui a crânement joué sa chance, que l’on espérait une démonstration un peu plus importante des Verts. Même si les “visiteurs” ouvraient le score rapidement par l’intermédiaire de Nordin sur une belle offrande d’Hamouma, l’ABFC résistait bien.

Les locaux revenaient même au score face à la seconde équipe des Verts, composée de jeunes en grande majorité, par l’intermédiaire de Bojang, passé par… l’ASSE.

La seconde période est plus équilibré et c’est finalement Makhtar Gueye qui offrira la victoire sur penalty. Une victoire poussive pour les Verts, une défaite frustrante pour Andrézieux.

Les enseignements de la rencontre

Plusieurs enseignements sont à prendre. Déjà, il faut nuancer la performance des Verts. C’était le premier match de préparation avec une équipe très remaniée en première mi-temps et une équipe de jeunes en seconde. La mécanique n’est pas encore la, les automatismes non plus. Malgré tout plusieurs joueurs se sont mis en avant.

Youssouf a fait une grosse impression pour son premier match en Vert notamment auprès de son “mentor” naturel Yann M’Vila. Vagner a également fait parler sa technique en seconde période avec plusieurs gestes de grande classe. Les recrues en général n’ont pas déçu.

Côté andrézien, c’est une grande satisfaction. Tenir l’ASSE même remanié, c’est une belle performance bien que cela reste un match amical. Nous parlons d’un club de Nationale 2 et cela montre parfaitement l’ambition et la volonté de l’ABFC de continuer à grandir et à s’améliorer.

 

La suite pour les deux équipes

L’ASSE affrontera en deuxième match de préparation, Clermont-Ferrand le 13 juillet en Auvergne.

Pour l’ABFC, le prochain match sera samedi, contre la réserve de l’ASSE à huis clos.