Pour débuter notre tour d’horizon des grands noms figurant parmi les engagés aux Championnats de France Élite 2019 de St Etienne qui de mieux que Kévin Mayer ?

Si l’on vous parle d’un grand blond musclé qui ne cesse d’affoler tout ce qu’il rencontre sur son passage (aussi bien les chronomètres que les jeunes femmes) depuis la passation de pouvoir aux JO de Rio avec son idole Ashton Eaton derrière qui il terminera un soir d’août 2016 avec une médaille d’argent autour du coup attendue depuis 64 ans et des promesses pour l’avenir.

L’avenir justement parlons en pour le natif d’Argenteuil car Kévin Mayer a bien progressé depuis 2016 et demeure aujourd’hui le maître absolu de sa discipline. Le français ne cesse d’électriser les foules depuis un certain Décastar de Talence (15-16 septembre 2018) où il établira un nouveau record du monde du décathlon (9 126 points).

Depuis septembre 2018, Mayer n’a plus refait de décathlon. Alors n’allez pas vous imaginer que “Kéké la braise” c(le surnomme sa famille) a pris de longs congés car c’est tout le contraire. Le pensionnaire du Montpellier Athlétic Méditerranée Métropole a préféré travailler sur des séances de perfectionnement avec son coach Bertrand Valcin avec qui il a déjà été repérer les installations pour les prochains jeux de Tokyo 2020. Pour maximiser des chances d’améliorer son record du monde, Kévin Mayer s’est entouré de spécialistes des 10 épreuves qui composent son décathlon. Ainsi, depuis de nombreux mois, le Montpelliérain d’adoption affronte les meilleurs mondiaux à l’entraînement et en meeting. S’il s’octroie ce luxe de sélectionner des épreuves, c’est qu’en qualité de tenant du titre, Mayer est automatiquement qualifié pour les prochains Championnats du Monde de Doha (du 27 septembre au 6 octobre). À St Etienne, il a décidé de s’aligner sur 110m haies et à la perche aux côtés des spécialistes et participera uniquement au lancer de disque avec ses camarades décathloniens.

Crédit photo : Réseaux sociaux de l’athlète