Crédit photo : ASSE

Victorieux à Dijon, les Verts ont presque difficilement arraché le match nul pour la première de la saison à domicile face au promu Brestois.


Si nous avions pris un peu de retenu sur nos jugements après la première journée, il va désormais falloir appuyer là où ça fait mal. Brest continue de gratter des points après son match nul face à Toulouse FC mais la copie rendue par l’ASSE a été inadmissible pour un club de calibre européen.

Les tops :

  • Denis Bouanga : Il est le seul élément qui a proprement insisté au fur et à mesure du match. Un peu perdu en première période, il a su trouver et exploiter les failles brestoises dans le second acte pour aller arracher cette égalisation.
  • Stéphane Ruffier : Nommer (comme presque trop souvent) le gardien d’une équipe dans les tops joueurs alors qu’elle sort d’un match à domicile contre un petit poucet du championnat en dit long sur la rencontre. S’il s’était imposé à deux reprises en première période pour éviter l’ouverture du score, il l’a finalement encaissé. Attentif en seconde période, il a évité le pire aux siens.

Les flops :

  • La gestion de l’effectif : Les joueurs stéphanois ne sont physiquement pas prêt pour la reprise. Alors qu’il affichait déjà des signes de fatigues à la mi-temps face à Dijon, rebelote pour Khazri qui semblait déjà épuisé après le premier quart d’heure. Jusqu’à preuve du contraire, l’effectif stéphanois ne s’en tient pas à son onze type. Printant devra s’accorder avec le préparateur physique du club et éviter le pire pour les prochaines journées au risque de voir certains éléments ne pas tenir la saison. Une dernière phrase qui vise la gestion du cas Aholou (sortie sur blessure) alors que ce dernier montrait déjà une douleur aux adducteurs plusieurs minutes avant sa sortie définitive.
  • Le milieu stéphanois : Zone de flou du jeu stéphanois sur cette rencontre. Habitué à dézoner, M’Vila s’est presque pris pour un défenseur central durant cette rencontre voir même un latéral droit. La situation a empiré lorsque Aholou a du quitter ses partenaires sur blessure alors que ce dernier semblait plutôt à l’aise sur le terrain. On ne peut pas en dire mieux de son remplaçant Youssouf qui a enchainé les mauvaises prises de décisions en partie par la faute de ses coéquipiers.

On ne retrouvera pas l’ASSE ce week-end mais mercredi prochain. La faute au rassemblement politique du G7 à Biarritz qui impacte un match de football à.. Lille (mais aussi Montpellier et Nice) ! Les Verts se déplaceront dans le nord mercredi 28 août dans le cadre de la 3ème journée de Ligue1 Conforama.