Yohan Cabaye en vert: à l’entendre, c’était presque écrit. «Il a été très facile de faire mon choix. Dès que Saint-Etienne s’est intéressé à moi, je n’ai pas réfléchi longtemps, c’était l’opportunité de vivre une très belle saison dans un club assez ambitieux, au delà du fait que c’est un club mythique avec un public extraordinaire ».

La présence de son pote, Mathieu Debuchy n’a fait qu’ajouter à son envie de signer à l’ASSE « c’est un plaisir de vivre un nouveau challenge avec lui. Mat m’a parlé de l’ambiance dans l’équipe ». Il avait d’autres propositions, qu’il a jugées moins intéressantes et avait le désir de retrouver un club rapidement «de vivre à nouveau dans un groupe car travailler seul ce n’est pas facile. On se pose de questions, le doute s’installe ».

Écarté depuis des mois des entraînements collectifs à Al-Nasr, il n’a pas lâché pour autant « Je suis récompensé puisque je suis là , devant vous. Je me suis très bien entraîné, tous les jours pour arriver avec une base solide. Même s’il me manque le ballon et les repères, je suis prêt et très motivé. Je suis là pour jouer. Je viens avec mon caractère, pour aider le coach et le groupe ».

Il le faudra sur ce qu’on a vu à Lille, mais lui, n’est pas si sévère « Individuellement, le niveau est très élevé, mais l’état de forme est différent entre les joueurs. Il va falloir un peu de temps, mais je ne me fais pas de soucis. Il faut garder confiance dans le coach, le staff, le groupe. Je ne ressens pas de la crainte dans l’équipe. Il faut avoir la force de caractère nécessaire pour rebondir ».

Geoffroy-Guichard peut compter sur lui, dans une équipe qui attire de plus en plus d’internationaux « Je ne sais pas si quelque chose a changé pour l’expliquer. Pour moi, Saint-Etienne a toujours été un grand club »

Didier Bigard