« Avant cette semaine à trois matches, Ghislain Printant parle travail, jeu et efficacité. Il aurait simplement aimé avoir un jour de plus entre Toulouse et la ligue Europa. »

Pourquoi un huis clos vendredi?

« On a souhaité insister sur des animations pour essayer de mettre plus de fluidité dans notre jeu et pour cela, travailler dans la sérénité et se refermer sur nous mêmes. »

La pression 

« Elle est là à chaque match, je l’ai dit lors de mon premier point presse. Si on avait neuf points, on dirait qu’il faut continuer pour rester en haut. »

Retour vidéo sur Trauco

«On a fait en sorte corriger le tir par le travail. Ce qui nous a fait défaut c’est l’efficacité et c’est un tout. Quand on voit le match de Marseille, le nombre de fois où on a déséquilibré cette défense et que sur le dernier centre on n’est pas parvenu à être beaucoup plus dangereux et notamment par Miguel (Trauco)… On a fait un retour vidéo, il en est conscient. On avait pris cette option avec Robert et Wahbi devant le but en passant par les côtés avec Miguel et Sergi (Palencia). On a pêché dans ce domaine. A nous d’être plus décisif dans la dernière passe. C’est ce qu’on a travaillé en recherchant des automatismes. »

Le championnat, c’est notre pain quotidien

Progrès physiques

« Des joueurs reviennent. J’étais déjà très content du match de Wahbi à Marseille, de ses appels. J’espère voir du mieux dans ce domaine. »

Semaine à trois matches 

Il ne faut pas se tromper d’objectif. Le match le plus important est celui qui vient. On doit rester concentré sur Toulouse et après il y aura la Gantoise et Angers. Il y aura des changements, mais les joueurs doivent être capables d’enchaîner et on composera l’équipe la plus compétitive pour le match qui arrive. Sinon, on risque de se planter. Le championnat, c’est notre pain quotidien et, dimanche, on veut faire plaisir à nos supporters avec la présence des deux kops.»

La Ligue pointée du doigt

« On joue dimanche alors que tous les autres qualifiés pour l’Europe jouent avant. J’en avais fait la demande, il y a plus d’un mois. J’ai été surpris de voir Montpellier-Nice fixé au samedi. Pourquoi nous le dimanche? Il faut qu’on m’explique. Il y avait la possibilité d’aider une équipe européenne. Dommage que des gens n’aient pas eu cette réflexion. »

Chaudron et enthousiasme 

« Les joueurs savent ce que porter le maillot vert représente, mais je vais plus insister sur ce qu’on doit faire, sur l’enthousiasme, sur la volonté d’aller de l’avant. »

Toulouse

«Ils essaient de construire de loin et ont des joueurs qui excellent dans la contre-attaque avec la vitesse de Dossevi ou la percussion de Gradel . »

Didier Bigard