En 3 semaines, trois des plus importantes équipes de la Loire se sont séparées de leur entraîneur en chef. Ghislain Printant(ASSE)Jean-Noël Cabezas (Andrézieux-Bouthéon Football Club) et Laurent Pluvy (La Chorale) sont partis. 


L’automne, fatal à Printant 

La valse a débuté dans le Forez, à Saint-Etienne. Pour sa deuxième expérience en tant que coach principal (après Bastia), Ghislain Printant n’a pas fait long feu. Après avoir épaulé Jean-Louis Gasset, le Montpelliérain n’a pas su trouver la bonne recette pour faire fonctionner la nouvelle équipe des Verts. Actif sur le marché durant l’été, supporters et dirigeants espéraient un meilleur départ. Claude Puel l’a donc remplacé. Depuis son arrivée, Saint-Etienne n’a pas perdu, mais n’a pas brillé. En gagnant, par deux fois, dans les dernières minutes face à Lyon (1 – 0) et à Bordeaux (0 – 1), les Foréziens semblent retrouver le panache qu’ils avaient perdu. Le tacticien castrais essaye et semble redonner de la rigueur à un groupe stéphanois qui en a bien besoin.  

Un mauvais départ et Revelli is back 

Un peu plus haut, à l’envol Stadium, le début de saison moyen d’Andrézieux-Bouthéon a eu raison de Jean-Noël Cabezas. Avec pour objectif la montée, l’ABFC ne comptaient que deux victoires en 8 matchs avant le retour sur le banc de Romain Revelli. Pour son premier match la semaine dernière, les Bouthéonnais s’inclinent cruellement face à Angoulême (2 – 3). Prochain match le 2 novembre à Blois. 

Temps Pluvyeux sur Roanne

Enfin, le dernier en date concerne La Chorale de Roanne. Arrivé en 2016, Laurent Pluvy avait construit un groupe pour remonter. Avec 3 titres en 2 saisons, le Lyonnais était aimé des supporters choraliens. Après seulement 5 matchs en Jeep Elite, il se fait limoger par la direction du club. Maxime Boire assure l’intérim. Saura-t-il redresser la barre ? Un nouveau head coach” arrivera-t-il bientôt ? Est-ce uniquement un problème de management ? Des questions qui n’ont, pour l’instant, pas de réponses.