Par Jules Roche pour Parlons Sports Magazine

Vous connaissez tous sans doute la Halle André Vacheresse, écrin de 5010 places principalement occupé par la Chorale de Roanne, mais connaissez vous vraiment l’homme qui a donné son nom à cette salle mythique ? Nous vous proposons en ce mois d’octobre d’embarquez dans l’univers d’un immense champion du sport roannais et plus globalement du basket français.

Il y a bientôt 70 ans, André Vacheresse participait à la première Coupe du Monde de l’histoire du basket international à Buenos Aires (Argentine) en tant que capitaine de l’Equipe de France. Après avoir brillé quelques années auparavant sur la scène européenne, le Roannais se voit confier le capitanat en sélection nationale pour une campagne mondiale historique du 22 octobre au 3 novembre 1950.

Opposés d’entrée de jeu à l’Argentine poussé par son public, la France perd son unique match du tournoi face aux futurs champions du Monde (56-40) lors de la deuxième phase du tour préliminaire. Repêchés, les Français ont ensuite dominé l’Equateur (43-48) et le Pérou (49-46) atteignaient le tour final pour prendre la 6e place des Mondiaux.

  • Note : Les Championnats du Monde 1950 étaient organisés sous la forme de phases préliminaires avec un premier tour opposant l’Égypte, le Pérou, la Yougoslavie et l’Équateur. Le deuxième tour oppose l’Argentine, le Brésil, le Chili, la France, les États-Unis et l’Espagne. Une phase de repêchage se tient ensuite en deux phases qui qualifient les six meilleures équipes pour le tour final, et les quatre dernières participent à un tournoi de classement.

Cette aventure en Argentine aux côtés de son ami Maurice Marcelot, avec qui il évoluera quelques années plus tard à la Chorale, est une nouvelle pièce du puzzle de la vie d’André Vacheresse. Lui qui a travaillé très jeune près de l’Arsenal en tant qu’ajusteur considérait le basket comme une passion à pratiquer entre copains. Depuis le jour où il a enfilé pour la première fois la tunique choralienne, il a su qu’il était fait pour la basket et un destin fabuleux marqué par 70 sélections nationales l’attendait.

Après 6 années à sillonner les routes du monde entier pour représenter son pays, André Vacheresse connu la consécration ultime le 28 février 1959 au Palais des Sports de Tours en remportant le premier titre de l’histoire du club aux dépends de l’ASVEL (52-67). Ce soir-là déjà, il avait la casquette de joueur-entraîneur qu’il portera pendant 21 ans.

Perturbé par des soucis de santé, André Vacheresse passera les vingt dernières années de sa vie à œuvrer à son échelle pour le sport roannais. Il posa la première pierre de la Halle des Sports de Roanne le 21 mars 1988. Inaugurée en septembre 1988 par Roger Bambuck, secrétaire d’État chargé de la Jeunesse et des Sports et Jean Auroux, maire de Roanne, elle fut renommée Halle André-Vacheresse le 20 janvier 2001, quelques mois après son décès. Grand homme du basket roannais, il fut décoré de la médaille Robert Busnel, plus haute distinction de la Fédération française de basket, et entrera également à titre posthume à l’Académie du basket-ball français en 2016.

LA STAT

312

C’est le nombre de points inscrits par André Vacheresse avec l’Equipe de France au cours de ses 70 sélections de 1949 à 1955