Passionné de sports depuis son enfance, Loïc Vergnaud a su prendre le dessus sur les épreuves difficiles de la vie pour devenir un champion dans sa discipline.

Une jeunesse passée sur les abords du stade de football de Saint-Martin d’Estréaux, Loïc Vergnaud a démarré balle aux pieds dans un sport qu’il affectionne particulièrement. Du sport, encore et tout le temps, c’est ce qu’il aime faire avec ses amis pendant son temps libre. En parallèle, il fait ses études d’abord à Roanne puis à Saint-Etienne. Le Roannais entre dans le monde du travail en allant travailler aux eaux de Saint-Alban-les-Eaux. C’est à 26 ans que sa vie va basculer. Un accident malheureux sur son lieu de travail lui sectionne une partie de la jambe droite. Le choc est brutal et ses habitudes changent d’un coup. Soutenu par sa famille et ses amis, Loïc Vergnaud va trouver refuge dans le sport.

Sa vie bascule en 2004

En centre de rééducation, il fait la connaissance d’un homme qui va le convaincre de tester le football en béquille. Il jouera notamment une Coupe d’Europe en Turquie avec la sélection nationale, non reconnue par la Fédération Française de Football. « Cela m’a permis d’être avec des personnes qui ont les mêmes problèmes que moi. J’avais même repris le football « normal » où j’étais gardien de but ». En 2009, il arrête le ballon rond pour se lancer dans une nouvelle discipline, le handbike. Conseillé par un ami de la famille, Jean-Paul Michel, Loïc Vergnaud tente sa chance avec réussite. Au départ, il fait du handbike en loisirs, puis la passion est arrivée très vite. Il fait sa première compétition en 2010 à Veauchette, dans la Loire. « C’était du bike assis, j’ai rapidement progressé et compris qu’il y avait quelque chose de bien à faire dans ce sport ». C’est en handbike couché que le Roannais brille de mille feux. Il remporte en 2013 et 2015 la Coupe de France et participe à ses premières compétitions internationales. En 2017, il change de classification et doit rapidement s’adapter au handbike à genoux. Encore une fois, le Ligérien excelle et enrichit un peu plus son palmarès.

Un palmarès impressionnant

Il a déjà remporté trois fois le Circuit Européen de Handbike et est six fois Champion de France. Malgré ses bons résultats, il a songé à arrêter. « Financièrement, c’est compliqué. J’ai des sponsors qui m’accompagnent mais je ne me voyais pas continuer après les Jeux de Tokyo ». C’est alors que la Caisse d’Epargne Loire Drome Ardèche lui a offert un soutien à travers un pacte de performance qui lui a changé la vie. Désormais, Loïc Vergnaud n’a plus besoin de travailler en dehors du sport et peut se consacrer pleinement à son nouvel objectif : Les Jeux Paralympiques 2020 à Tokyo. Une année 2019 des plus satisfaisantes avec cinq médailles de bronze en six manches de Coupe du Monde. Elles font de lui un concurrent sérieux pour une place aux JP. « C’est un rêve de gamin d’aller participer à une telle compétition. Surtout, c’est le seul moment où notre discipline est visible par le monde entier ». Si sa place n’est pas encore assurée, Loïc Vergnaud, 4e au ranking mondial, devrait bel et bien s’envoler pour Tokyo l’été prochain et représenter haut et fort les couleurs de la France.

Loïc Vergnaud est toujours à la recherche de partenaires ou soutiens en vue des Jeux Paralympiques. Contact : triloli3@gmail.com