Ce matin, une conférence de presse était organisée par les dirigeants de l’Engie Open d’Andrézieux-Bouthéon qui ont dévoilé les modalités de la dixième édition du tournoi international.

L’année dernière, Tatiana Golivin était la marraine de l’événement. Ayant repris sa carrière, elle est remplacée en 2020 par Sandrine Testud, ancienne joueuse internationale qui a représenté plusieurs fois les couleurs de la France en Fed Cup. Elle sera présente le week-end du 1er et 2 février pour les demi-finales et la finale. Pas de Palais des Sports cette année mais le complexe du club de tennis de la commune qui accueillera l’Engie Open dans des conditions différentes. “Nous souhaitons que cet événement soit une belle fête du tennis” a expliqué Stéphanie Forest, la directrice du tournoi.

Les qualifications démarreront le lundi 27 janvier tandis que le tableau principal sera lancé le lendemain. Pour la première fois, trois joueuses du Top 100 seront à Andrézieux-Bouthéon tout comme d’autres noms reconnus sur le circuit comme celui de la joueuse française Océane Dodin. Grand espoir du tennis tricolore, barrée par les blessures en 2019, elle sera bien dans la Loire fin janvier et représente une vraie chance de victoire.