S’il juge que Beric était en délicatesse sur le plan sportif à Saint-Etienne, l’entraîneur de l’ASSE souligne « ses grandes qualités humaines ». Ce qu’il faut retenir de son point presse avant la coupe samedi à Paris

Ce sera un match couperet face à une équipe qui a changé d’entraîneur et vient de faire un match très cohérent à Sochaux (1-1 mais les Parisiens auraient pu l’emporter avec un penalty non sifflé). Ils ont des joueurs qui ont connu le faut niveau et la motivation viendra d’elle même. On connaît la dureté de cette compétition. On se concentre sur ce match, ce sera à nous de rendre une belle copie avec la volonté d’être performants ».

Un peu cyclique

C’est une complétion importante pour nous, mais que ce soit le championnat ou la coupe, on a envie de retrouver le goût de la victoire. Dans cette épreuve les qualités se nivellent notamment à l’extérieur. Il faut que chacun donne 100 %, mais on est disparate en ce moment. Il y a quatre ou cinq joueurs à leur meilleur niveau, les autres non. On est un peu cyclique et ça a une incidence sur le collectif ce qui explique cette période difficile en termes de résultats et d’effectif. Il faudra être concentré sur la plan défensif. Une erreur, ça peut arriver, mais il faut la rattraper. On doit retrouver la concentration. »

De l’inquiétude ?

« Il y a de l’inquiétude comme dans n’importe quelle équipe qui a ces résultats. On est en recherche de sourires mais dans la difficulté, il n’y a pas cinquante moyens. Il faut l’affronter. Cela fait partie du cursus d’un pro, être en capacité de rebondir. Les résultats, il faut aller les chercher. On a envie, tous ensemble, de réagir. »

Robert Beric

« Il n’y avait pas besoin de ça, de l’équipe au complet autour de lui pour son départ, pour savoir que c’est un groupe qui vit bien. Ce sont ses copains et Robert est un joueur, un homme surtout, qui est super. C’est un super gars, apprécié par tous. On est en période de mercato et il y a des opportunités. Les deux parties sont satisfaites, tant mieux. Il était en délicatesse chez nous sur le plan sportif et je lui souhaite le meilleur. C’est aussi un choix de vie. »

D’autres départs ?

« Le mercato sera ce qu’il sera. J’ai dit ma volonté et je n’ai pas l’habitude de changer de direction. On verra si on peut avancer. Par principe, tant que ce n’est pas signé, il ne sert à rien de parler. Je suis assez pragmatique ».