Lors du point presse de Claude Puel ce samedi, on a parlé de Brest où s’annonce une tempête. Mais il a aussi été question des derniers matches  et le coach s’est parfois transformé en avocat de la défense.

A Nancy, il y a eu l’état d’esprit, oui mais il y a peu de matches où il y a eu des couacs à ce niveau. Le groupe se bat avec ses armes du moment. A Nancy, il y a eu un manque de fluidité, de qualité technique face à un jeu direct. Il aurait fallu avoir plus la possibilité de ressortir le ballon. Il y avait une forte pression mais ce n’était pas un match piège parce qu’on était au courant”.

“Pas question de déclic”

“On a beaucoup donné, évité le prolongation, mais on est un peu dans la même configuration qu’avec la Coupe, un match jeudi puis dimanche. Alors, il n’est pas question de déclic qui nous aurait libérés, mais de voir sur qui on pourra compter à Brest, une équipe qui a de la justesse technique et a eu une semaine pour préparer ce match. On pourrait récupérer Boudebouz”.

“Bouanga doit retrouver de la légèreté”

Il a un très fort potentiel et un peu plus de mal à l’exprimer depuis sa blessure, parce qu’on s’appuie beaucoup sur lui, du fait des absences. Il avait été décisif à Monaco et a marqué un très beau but. Il doit retrouver de la fraîcheur, de la légèreté. Il aime partir de loin, avoir de l’espace, se projeter et est très intéressant quand il rentre sur son pied droit.”

“Ruffier tributaire de l’équipe”

Stéphane nous a souvent maintenu dans les matches et permettait qu’à la fin, ça tourne en notre faveur comme dans le derby. Ca allait dans notre sens, et la VAR nous était favorable. A Montpellier, non, on a eu un coup-franc au lieu d’un pénalty et aujourd’hui, la réussite nous fuit. Un gardien est souvent tributaire des l’équipe. Dans notre période de bons résultats, on était très solidaire et on avait de la fraîcheur mentale, mais c’est Stéphane qui nous gardait dans le match. Il a été tellement performant”.

“Pas de mal à choisir la défense centrale”

Dans l’axe, on a trois joueurs (Perrin, Saliba, Fofana) qui opèrent à un haut niveau, ce qui n’a pas été le cas de tous, même s’il peut y avoir des erreurs de jeunesse, par exemple Wesley à Montpellier. Il apprennent et j’espère qu’ils vont apprendre vite. Le retour de Kolo? Je n’ai pas de commentaires à faire mais quand quelqu’un y entre, c’est que j’estime qu’il a sa place dans le groupe”.

Brest, jeu plaisant, vent et tempête

“On annonce une tempête à Brest, du vent? Tout peut avoir son importance, mais ça ne va pas changer fondamentalement le football des deux équipes qui ne s’appuient pas sur du jeu long. Les Brestois ont de très bons principes de jeu, un entraîneur qui a imposé sa patte avec pas mal de joueurs qui étaient déjà là sous l’ère Furlan. Ils sont cohérents dans le recrutement, la manière de manager et c’est une équipe joueuse. Ca va d’un côté à l’autre avec des buts, c’est assez plaisant.”