Moulin remplacera-t-il Ruffier dimanche? La question méritait d’être posée  lors du point presse de Claude Puel avant la réception de Reims dimanche.

“Si je regardais twitter, Loïc Perrin aurait été opéré hier”. Claude Puel s’est sorti avec une boutade de la question sur le remplacement de Ruffier, annoncé par un twitt d’un de ses soutiens sur le réseau. On n’en saura pas plus mais il est évident que l’on peut s’interroger, même si on imagine mal le grand Stéphane rater ensuite le derby et la demi-finale de coupe de France face à Rennes. “Je n’ai pas envie de parler des performances individuelles” a tranché le coach de l’ASSE après s’être quand même un  peu étendu sur le retour en forme de Loïs Diony “Parce qu’il m’a précédé en conférence de presse” expliquera-t-il.

Perrin touché à la hanche

S’il pourra encore miser sur l’ex-Dijonnais, par contre Puel sera privé dimanche de Khazri, Hamouma, Nordin qui semble avoir disparu des radars, Youssouf opéré et bien sûr Monnet-Paquet plus Fofana suspendu. La liste s’est allongée avec Loïc Perrin même si la blessure est moins grave que redoutée par quelques supporters présents à l’entraînement jeudi. “Il n’est pas disponible pour ce match. On verra après. Sur un contre-pied, il a glissé, s’est fait mal au muscle obturateur (muscle de la ceinture pelvienne) et s’est étiré l’ischio de la jambe opposée. On a eu un peu peur sur le coup. Ce n’est pas le genou…”

Envie de réagir

Le manager des Verts s’est concentré ensuite sur le sportif et l’état d’esprit du groupe. “Ce fut une bonne semaine, il y a de l’application, l’envie de réagir et on doit retrouver le même investissement qu’en deuxième période à Brest, rester sur ce même tempo. On est dans la difficulté mais beaucoup d’équipes auraient sombré à 3-0, et  on n’est pas loin de revenir. Il faut gérer la pression, parvenir à se libérer. On est un peu passif. Notre rôle est d’accompagner, de mettre chacun devant ses responsabilités mais d’être plus proche des joueurs.”

Reims, un modèle

Lorsqu’il a évoqué le prochain adversaire des Verts, on s’est dit que Reims était vraiment l’exemple à suivre pour des Stéphanois qui ont encaissé 41 buts. “C’est un gros bloc défensif, capable de revenir assez bas, très compacte à la perte du ballon et très percutante en contres.”

Loïs Diony doit gagner en dureté

Pour contourner ce bloc rémois, Puel misera sans doute sur Diony “Il est dans une bonne passe, à l’entraînement et en match. Il est presque trop altruiste, mais je le trouve juste techniquement et il fait de bons appels. Il avait été bon à Montpellier, a fait une bonne rentrée à Brest et on retrouve le joueur de qualité”. Pourquoi alors a-t-il connu autant de difficultés? Puel a son idée “C’est quelqu’un de sensible. il doit être plus costaud et j’espère que cela va le renforcer mentalement. Il a besoin de gagner en dureté.”