Il appartient désormais à Arsenal, mais s’il en regarde, bien sûr, les résultats et s’il a été amené à aller à Londres pendant le temps de sa blessure, William Saliba martèle “Je suis à Saint-Etienne” et il promet face à la mauvaise série de l’équipe “On va se battre”. Cela peut-il suffire? Il explique que Puel a demandé à ses joueurs “De plus se parler, d’être solidaires” et il admet “On n’est pas au meilleur de notre forme mais on n’a pas de chance avec de nombreux blessés. Seuls trois ou quatre joueurs ne l’ont pas été.”.

Epinal à ne pas prendre de haut

Ceci le concerne directement “J’ai eu beaucoup de blessures, je retrouve petit à petit le rythme”. Il n’est pas du style à baisser la tête. “C’est vrai, l’an dernier, on jouait pour une place entre la Ligue des champions et la Ligue Europa. Mais on n’est pas abattu On est en février, pas en mai. On ne va pas descendre,n on va se relever”. Et puis il y  a la coupe et le Stade de France qu’il connait un peu ” J’y  suis allé en U13″ et qui “fait rêver”. Mais avant, il y a Epinal et là on revient sur terre “C’est une bonne équipe à ne pas prendre de haut”.