Alors que les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo ont été repoussés à 2021, les sportifs qui lorgnaient sur la compétition doivent désormais s’adapter. C’est le cas d’Axel Bourlon en haltérophilie qui a dû modifier son quotidien suite à l’épidémie de Coronavirus.

Les jeux paralympiques de Tokyo sont reportés et mon côté sportif dirait que je suis déçu parce que ce sont mes premiers jeux et à moins de 150 jours on nous dit que c’est reporté. Et d’un autre côté c’est une bonne chose que ce soit comme ça, pour la santé de tous, et pour une question d’équité sur le plan sportif“. Après l’annonce, l’athlète s’est adapté aux conditions. “Avec les annulations des compétitions, notamment la Coupe du Monde de Dubaï en avril qui était la dernière compétition qualificative pour Tokyo, le championnat de France en mai également annulé, les plans d’entraînement ont changé”. 

Le confinement n’est finalement pas un problème pour Axel Bourlon qui peut continuer à exercer depuis chez lui. “Depuis le début de la période de confinement, j’ai la chance d’avoir quelques équipements à la maison afin de ne pas perdre le rythme, c’est juste une question d’adaptation. Certes c’est un moment dur à passer mais on a pas trop le choix. Il faut rester soudé et motivé afin de passer cette période difficile on en ressortira que plus forts“. Désormais, l’haltérophile veut se tourner vers les Jeux de 2021 et garde les mêmes objectifs en tête.