Promu en National 2 cette saison, le club du sud de la Loire veut perdurer dans cette division tout en continuant à progresser.

Après plusieurs saisons à être passés très proches d’une montée, les joueurs de Saint-Just-Saint-Rambert sont enfin parvenus à la décrocher. Les joueurs de Jérémy Vial étaient attendus au tournant cette année en NM2. Ils répondent plus que présents pour le moment en s’invitant en haut du classement. Le but des dirigeants est de s’inscrire sur la durée dans cette division tout en essayant de ne pas se mettre en danger. « Nous essayons de prendre match après match. Nous ne sommes pas dans le calcul, nous jouons les rencontres pour les gagner » explique Jérémy Vial. Maintenant, le club vit sereinement sa situation. Un engouement s’est créé au sein de la commune lors de la fin de l’aventure en NM3 et cette saison dans la division supérieure. En intégrant dans l’effectif des joueurs du cru, la Pontoise ULR arrive à attirer du monde les week-end de match dans la Loire. Pour l’instant, une montée en NM1 n’est pas d’actualité, notamment vu l’écart de niveau entre les différents championnats. Les valeurs du club, à savoir la combativité et l’agressivité, font le charme de la Pontoise ULR. « Ce sont des choses qui existent depuis longtemps maintenant. Nous savons que la concurrence est rude et il ne faut pas s’éloigner de ce que l’on souhaite faire ». En se développant sur la formation ainsi que sur sa communication, le club peut nourrir de belles ambitions à l’avenir, tout en restant conscient de la place qui est la sienne aujourd’hui.


La Bonbonnière, un vrai atout

La salle dans laquelle joue le club de la Pontoise ULR lui permet d’avoir un vrai atout en championnat. « Les adversaires savent maintenant en venant jouer chez nous que le match sera difficile ». Une atmosphère spéciale dans cette salle atypique de 500 places que le club parvient à remplir régulièrement. Une vraie aide pour l’équipe qui sait se transcender devant son public. Reste désormais à savoir si la Bonbonnière peut aider les hommes de Jérémy Vial à aller chercher plus haut qu’une place d’honneur en NM2.


Une fusion pour mieux vivre

Il y a trois ans, les clubs de la Pontoise et de l’ULR ont fusionné pour ne faire qu’une entité. Les deux structures devaient, auparavant, travailler en parallèle et de se partager notamment l’utilisation des infrastructures à Saint-Just-Saint-Rambert. Désormais, tout est mutualisé et a rendu plus fort le club désormais nommé « Pontoise ULR ». Avec 400 licenciés, les dirigeants souhaitent désormais se tourner vers l’avenir.


34

Nombre d’équipes engagées cette saison sous les couleurs de la Pontoise ULR