Dans la Brousse australe, un soir de juin 1951, Elie est devenu félin pour l’éternité. Retour sur une carrière d’exception.

Elie Brousse fait partie du club sélect des joueurs qui changent leur sport. Lui, son truc, c’était le rugby à 13. À ce jeu-là, le natif de Barges en Pyrénées-Orientales excellait. Dans les années 50, la France est une nation montante dans cette discipline, Roanne, elle, tenait le haut du pavé. Formée à Perpignan, la terreur des en-buts explose aux yeux de l’ovalie en terres ligériennes. Le XIII, interdit pendant la guerre, Brousse goutte un temps au XV mais ne tarde pas à revenir à ses premiers amours. En 1945, Claudius Devernois (instigateur du XIII en hexagone), président du Racing Club de Roanne, l’incitera à poser ses valises dans notre belle contrée. Cette association permettra à la structure de glaner en 1947 le deuxième de ses 4 championnats nationaux (1939, 1947, 1948, 1960).

Après une pige à Marseille et à la demande de son président, le jeune homme participe à la création de l’équipe lyonnaise du chef d’entreprise, le Lyon-Villeurbanne Rhône. Tout ce que touchait Elie Brousse se transformait en or. Au total, il sera 3 fois champion de France (Roanne 1947, Marseille 1949, Lyon 1951) et remportera 3 coupes nationales (1948, 1949, 1950). La qualité de ses performances l’amène logiquement en sélection. Sous le maillot tricolore, le costaud pyrénéen permettra aux bleus de rivaliser avec des pionniers de ce sport, les Australiens. Lors d’une tournée en Océanie à l’été 1951, le « meilleur seconde ligne de l’Histoire » déferle sur les pelouses wallabies. Après un match dantesque et une victoire en partie acquise grâce à une incroyable chevauchée de l’étalon gaulois, les Coqs s’envolent avec la coupe Tattersall (série de test matchs gagnée 2 à 1). Ce jour-là, pour les Aussies et le monde du ballon ovale, il devient le « tigre de Sydney »…Implacable.

Photo fournie par l’AS Roanne Rugby

Palmarès

31 sélections en équipe de France de 1947 à 1955.
Détenteur du Goodwillz Trophy (officieux champion du monde).
Champion de France (Roanne 1947, Marseille 1949, Lyon 1951)
Vainqueur de la Coupe de France (Marseille 1948 et 1949, Lyon 1954)
Vainqueur des Australiens en Australie en test-match, 1951 et 1955.
Finaliste de la Coupe de France (Lyon 1950 et 1951).